Sidney MERLIN (1856-1952)

Tireur et botaniste britannique

1906MERLINSidney Merlin, fils du consul britannique au Pirée Charles William Louis Merlin, eut le plus grand mal à se construire un palmarès olympique et, comble d’ironie, ses médailles ont disparu des palmarès. Sidney Merlin naquit en Grèce et vécut toujours dans ce pays. En 1896, lors des premiers Jeux Olympiques d’Athènes, Sidney Merlin participe à quatre des cinq épreuves de tir sportif, sans briller. On le retrouve aux Jeux Olympiques de 1900 à Paris, où il termine septième de l’épreuve de tir à la fosse olympique. Lire la suite

Léon DE LUNDEN (1856-1947)

Tireur belge

1900-DELUDENOn se souvient que, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, en 1964, des pigeons furent pour la première fois lâchés dans le ciel, comme symbole de paix. Mais on avait déjà vu des pigeons aux Jeux… En effet, aux Jeux Olympiques de Paris, en 1900, noyés dans l’Exposition universelle, il y eut un concours de tir aux pigeons… vivants! Lire la suite

Iosif SÎRBU (1925-1964)

Tireur roumain

1952-SIRBUÊtre le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Iosif Sîrbu qui, en 1952 aux Jeux d’Helsinki, offrit à la Roumanie la première médaille d’or de son histoire olympique. La Roumanie est considérée comme une nation forte dans le domaine du sport, et elle participe aux Jeux depuis 1924 (quelques Roumains étaient présents aux Jeux de Paris en 1900, à titre individuel), mais aucun Roumain n’obtint de médaille d’or avant 1952. Iosif Sîrbu inaugura donc ce palmarès, en remportant la compétition de tir à la carabine à 50 mètres position couchée. Lire la suite

Edwin VÁSQUEZ (1922-1993)

Tireur péruvien

1948-VASQUEZ2Être le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière, surtout quand on demeure le seul. Rendons donc hommage à Edwin Vásquez qui, en 1948 aux Jeux de Londres, offrit au Pérou la première et seule médaille d’or de son histoire olympique. Edwin Vásquez, qui s’était distingué aux Jeux bolivariens en 1947 en remportant quatre médailles d’or, gagna la compétition de tir au pistolet à 50 mètres aux Jeux de Londres, devant le Suisse Rudolf Schnyder et le Suédois Torsten Ullman, champion olympique à Berlin en 1936. Edwin Vásquez s’imposa encore dans la compétition de tir au pistolet à 50 mètres lors des premiers Jeux panaméricains en 1951, mais il ne participera plus aux Jeux Olympiques, car le dictateur Manuel A. Odría refusera d’envoyer une délégation péruvienne aux Jeux d’Helsinki en 1952.

©Pierre LAGRUE



Guilherme PARAENSE (1884-1968)

Tireur brésilien

1920-PARAENSEÊtre le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Guilherme Paraense, qui fut, en 1920 aux Jeux d’Anvers, le premier Brésilien couronné champion olympique. Il est vrai qu’il ne pouvait pas vraiment avoir de prédécesseur, car le Brésil participait pour la première fois aux Jeux Olympiques cette année-là, avec une petite délégation de 12 sportifs. Guilherme Paraense remporta la médaille d’or dans la compétition de tir au pistolet rapide (il obtint aussi la médaille de bronze dans l’épreuve de tir au pistolet par équipes). La performance de Guilherme Paraense est d’autant plus remarquable que la délégation brésilienne multiplia les ennuis. Arrivés à Anvers après un long périple, les tireurs brésiliens, dont les équipements sportifs avaient été perdus, ne purent prendre part aux Jeux que grâce aux Américains, qui leur prêtèrent armes et munitions. Un geste de fair-play qui est d’autant plus à souligner que Guilherme Paraense (274 points) s’imposa devant l’Américain Raymond Bracken (272 points). Et Guilherme Paraense attendra longtemps un successeur, car aucun Brésilien ne sera médaillé d’or aux Jeux Olympiques avant 1952.

©Pierre LAGRUE



RI HO-JUN (1946- )

Tireur nord-coréen

1972RIHOJUN-antiqueComme en tout domaine, la Corée du Nord se fait discrète sur la scène olympique. Le Comité national olympique nord-coréen, fondé en 1953, n’a été reconnu qu’en 1967 par le Comité international olympique (C.I.O.). La Corée du Nord a participé aux Jeux Olympiques d’hiver pour la première fois en 1964 à Innsbruck, aux Jeux Olympiques d’été pour première fois en 1972 à Munich. Mettons donc à l’honneur Ri Ho-jun qui, en remportant la compétition de tir à la carabine à 50 mètres position couchée aux Jeux de Munich en 1972, devint le premier champion olympique nord-coréen. Pour ce succès, il fut fait maître émérite du sport de l’U.R.S.S. Ri Ho-jun participera encore aux Jeux Olympiques en 1976 à Montréal et en 1980 à Moscou. Il demeure le seul Nord-Coréen médaillé d’or aux Jeux dans une épreuve de tir.

©Pierre LAGRUE



HOANG XUAN VINH (1974- )

Tireur vietnamien

2016hoang-021Réaliser une première vaut bien une distinction au titre de l’olympisme inattendu. Certes, les relations entre les Jeux et le Vietnam furent parfois distendues, mais le Vietnam fut présent aux Jeux dès 1952. Or il fallut attendre 2016 pour qu’un Vietnamien soit couronné champion olympique. Celui-ci se nomme Hoang Xuan Vinh, et il remporta la compétition de tir au pistolet à 10 mètres aux Jeux de Rio. Lire la suite