Une comparaison malheureuse

Problème de langage…

hackl (2)Aux Jeux Olympiques de Nagano, en 1998, l’Allemand Georg Hackl remporta la compétition de luge monoplace pour la troisième fois consécutivement, ce qui constitue un exploit unique. Mais une polémique enfla : Hackl était équipé de chaussures profilées spécialement fabriquées sur mesure. Plusieurs délégations protestèrent, notamment celles du Canada et des États-Unis. Un dirigeant de la Fédération américaine eut alors une phrase malheureuse : il déclara que ces chaussures avaient une forme de « bombe atomique ». Cette référence fut évidemment très mal appréciée au Japon.

©Pierre LAGRUE