Wilhelm EHMER (1896-1976)

Poète, écrivain et journaliste allemand

EHMER-OKWilhelm Ehmer mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille d’argent, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «littérature épique», une sous-catégorie de la catégorie «littérature», pour Um den Gipfel der Welt (Sur le toit du monde), un ouvrage dans lequel il narre l’histoire de l’alpiniste britannique George Mallory, disparu en 1924 alors qu’il tentait de conquérir l’Everest. Sous forme d’un conte rédigé à partir des sources de l’époque (le corps de Mallory ne sera retrouvé qu’en 1999), Wilhelm Ehmer dépeint George Mallory comme un exemple de la figure héroïque, et compare l’expédition à une quête faustienne. Cette année-là, dans la catégorie «littérature épique», la médaille d’or revint au Finlandais Urho Karhumäki, pour son roman Avoveteen (En eau libre). Par la suite, Wilhelm Ehmer collaborera activement avec les nazis, travaillant pour la censure et comme responsable des journaux de guerre. Inquiété lors des opérations de dénazification, Wilhelm Ehmer sera brièvement emprisonné, mais il pourra reprendre ses activités dans la presse.

©Pierre LAGRUE