Wilhelmina WYLIE (1891-1984)

Nageuse australienne

Wylie (2)Aux Jeux Olympiques, les épreuves de natation ne furent ouvertes aux femmes qu’en 1912, à Stockholm, et ce malgré l’opposition de Pierre de Coubertin. Deux épreuves étaient au programme (100 mètres, relais 4 fois 100 mètres). Vingt-sept femmes y participèrent. Parmi celles-ci figuraient deux Australiennes, qui représentaient l’Australasie : Fanny Durack et Wilhelmina Wylie. Néanmoins leur présence en Suède n’allait pas de soi. En effet, la pratique féminine de la natation était très restrictive en Australie : dans un premier temps, l’Association de natation de Nouvelle-Galles du Sud interdit à Wilhelmina Wylie de participer à ces Jeux de Stockholm. On invoqua les raisons les plus absurdes : ainsi, on disait craindre que ces deux jeunes filles succombent aux plaisirs de la chair dans la vieille Europe. Fanny Durack et Wilhelmina Wylie insistèrent. Finalement, on les autorisa à partir pour l’Europe, à une condition : qu’elles fussent accompagnées par des chaperons ! Wilhelmina Wylie fut donc chaperonnée par son père. Ce dernier ne regretta sans doute pas le voyage, car Wilhelmina Wylie se classa deuxième du 100 mètres, derrière Fanny Durack. Par la suite, Fanny Durack et Wilhelmina Wylie feront beaucoup pour promouvoir la natation féminine. En 1919, les deux femmes effectuèrent ainsi une tournée aux États-Unis dans ce but. Wilhelmina Wylie continuera de nager en compétition jusqu’en 1934.

©Pierre LAGRUE