Wolfgang SCHMIDT (1954- )

Athlète allemand

Schmidt (2)Wolfgang Schmidt représente un symbole de la guerre froide olympique : médaillé olympique sous les couleurs de l’Allemagne de l’Est, il tenta de se réfugier à l’Ouest, puis reprit sa carrière au sein de l’équipe d’Allemagne de l’Ouest. Médaillé d’argent dans le concours de lancer du disque aux Jeux Olympiques de Montréal, en 1976, derrière l’Américain Mac Wilkins, Wolfgang Schmidt devint champion d’Europe de la spécialité en 1978 ; la même année, il battit le record du monde (71,16 m). En 1982, il tenta de passer à l’Ouest : hélas ! en tant que membre du club de la police, il était très étroitement surveillé par la Stasi, et sa fuite se traduisit par un échec ; il fut condamné à un an de prison. Par la suite, il disparut de la scène sportive. En 1987, il fut autorisé à émigrer en Allemagne de l’Ouest. Néanmoins, il n’était pas éligible pour les Jeux de Séoul, en 1988. En 1990, aux Championnats d’Europe, il obtint la médaille de bronze sous les couleurs de la R.F.A., la médaille d’or revenant à son ex-« compatriote » est-allemand Jürgen Schult qui, deux ans plus tôt, avait refusé de lui serrer la main lors d’une compétition, le considérant comme une sorte de « déserteur ».

©Pierre LAGRUE