Iosif SÎRBU (1925-1964)

Tireur roumain

1952-SIRBUÊtre le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Iosif Sîrbu qui, en 1952 aux Jeux d’Helsinki, offrit à la Roumanie la première médaille d’or de son histoire olympique. La Roumanie est considérée comme une nation forte dans le domaine du sport, et elle participe aux Jeux depuis 1924 (quelques Roumains étaient présents aux Jeux de Paris en 1900, à titre individuel), mais aucun Roumain n’obtint de médaille d’or avant 1952. Iosif Sîrbu inaugura donc ce palmarès, en remportant la compétition de tir à la carabine à 50 mètres position couchée. Iosif Sîrbu mit ses dix balles dans le 10 et réalisa donc le score parfait (400 points), ce qui constituait bien sûr le record du monde. Mais le Soviétique Boris Andreïev réussit également cette performance. Selon le règlement en vigueur à l’époque, le jury attribua la médaille d’or à Iosif Sîrbu, car il avait atteint la cible en plein centre 33 fois (contre 28 fois à Andreïev). Iosif Sîrbu connaîtra l’honneur d’être le porte-drapeau de la délégation roumaine lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Melbourne en 1956. Malgré des problèmes oculaires, Iosif Sîrbu se classa cinquième de l’épreuve de tir à la carabine à 50 mètres trois positions. Il participera encore aux Jeux en 1960 à Rome. Les circonstances du décès brutal de Iosif Sîrbu, le 6 septembre 1964, demeurent mystérieuses. On penche pour un suicide, car les médecins lui avaient annoncé que son état de santé ne lui permettrait pas de réussir de bonnes performances aux Jeux de Tokyo, en 1964.

©Pierre LAGRUE