Jaroslav KRICKA (1882-1969)

Musicien tchèque

KRICKA-OKJaroslav Kricka mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, car il obtint, en 1936 à Berlin, une médaille de bronze, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «musique pour orchestre», pour sa suite Horácká. Cette année-là, dans la catégorie «musique pour orchestre», la médaille d’or revint à l’Allemand Werner Egk, pour Olympische Festmusik, et la médaille d’argent à l’Italien Lino Liviabella, pour Il Vincitore. Jaroslav Kricka composa des opéras, des symphonies, mais aussi de la musique de scène et de film (notamment pour Jarni Pisen, de Rudolf Hrusinsky, 1944).

©Pierre LAGRUE