Jonni MYYRÄ (1892-1955)

Athlète finlandais

Les lanceurs de javelot sont considérés depuis toujours comme des héros en Finlande. Le premier de cette dynastie virtuelle se nomme Jonni Myyrä, champion olympique en 1920 et en 1924. En 1919, il améliora le record du monde (66,10 m) détenu depuis 1912 par le Suédois Eric Lemming. En 1920, il se présenta en grand favori aux Jeux Olympiques d’Anvers. Pourtant, il faillit tout perdre en un instant : alors qu’il se reposait, le javelot de l’Américain James Lincoln heurta son coude et manqua de le transpercer ! Plus de peur que de mal : avec un jet de 65,78 m, Jonni Myyrä s’imposa, devant ses compatriotes Urho Peltonen et Pekka Johansson. En 1924, aux Jeux de Paris, il s’adjugea une nouvelle médaille d’or (62,96 m), devant le Suédois Gunnar Lindström (60,92 m). Après son triomphe, Jonni Myyrä, victime de soucis financiers en Finlande, émigra aux États-Unis et s’installa à San Francisco. Là, il mit au point des méthodes d’entraînement novatrices.

©Pierre LAGRUE