Le pied-de-nez de Paavo Nurmi en 1952

Vingt ans après…

1952NURMI (2)L’identité du dernier porteur de la torche olympique fait toujours l’objet de supputations. Souvent, les organisateurs veulent envoyer par sa personne un message au monde, au-delà du sport même. Mais il est rare qu’ils choisissent de déplaire au Comité olympique international. C’est pourtant ce qui se passa lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Helsinki, en 1952. L’athlète finlandais Paavo Nurmi avait été disqualifié peu avant les Jeux de Los Angeles, en 1932, pour professionnalisme. Vingt ans plus tard, il prit une douce revanche: le 19 juillet 1952, il fut le dernier porteur de la torche lors du relais de la flamme olympique. Son arrivée dans le stade fut saluée par un tonnerre d’applaudissements, et constitua un pied-de-nez pour le C.I.O.

©Pierre LAGRUE