Patineuse suédoise

Fille d’un producteur de musique français, Magda Julin s’est installée en Suède avec sa famille à l’âge de sept ans. Championne de Suède en 1911, 1916 et 1918, elle remporta les Jeux nordiques en 1919. Néanmoins, elle demeurait méconnue et sa victoire dans l’épreuve de patinage artistique des Jeux Olympiques d’Anvers en 1920 constitua une réelle surprise. D’autant que les conditions de son succès furent étonnantes. Pour le libre, elle prévoyait de se produire au son du Beau Danube bleu de Johann Strauss. Or, juste après la fin de la guerre, les sentiments antiallemands étaient très forts, et elle ne fut pas autorisée à utiliser cette musique. En outre, elle était enceinte de quatre mois lors de la compétition olympique. Enfin, aucun des juges ne lui accorda la première place mais, à la moyenne, elle obtint la médaille d’or. Par la suite, elle dirigea un café puis un restaurant. Elle ne prit sa retraite qu’à 77 ans, et elle se produisit une dernière fois sur la glace, en 1990, pour l’inauguration de la patinoire d’Östersund… à 95 ans !

©Pierre LAGRUE