Maurice PEETERS (1882-1957)

Cycliste néerlandais

En sport, pour atteindre le sommet, il faut commencer jeune. Mais il existe quelques contre-exemples. Ainsi de Maurice Peeters, qui fit ses débuts de coureur cycliste à 34 ans ! Né à Anvers, naturalisé néerlandais en 1908, Maurice Peeters était un champion étonnant : spécialiste de la vitesse sur piste, il se dit qu’il avalait un verre de cognac avant chaque course. On ne sait pas s’il le fit avant la finale de la compétition de vitesse aux Jeux d’Anvers, en 1920, mais, à l’issue d’une course houleuse, il s’imposa devant les Britanniques Horace Johnson et Harry Ryan, relégués à 2 secondes. En outre, la veille, il avait, toujours à Anvers, remporté le titre de champion du monde amateur, devant Horace Johnson et l’Australien Gerald Halpin. Vice-champion du monde de vitesse en 1922, Maurice Peeters participa, associé à Gerard Bosch van Drakestein, à l’épreuve de tandem aux Jeux de Paris, en 1924. Durant la finale, les Néerlandais furent largement dominés par les Français et les Britanniques, et durent se contenter de la médaille de bronze : les sources indiquent que, ce jour-là, Maurice Peeters avait avalé une bouteille de cognac tout entière avant le départ, ce qui expliquerait la contre-performance des Néerlandais ! Il semble que l’anecdote soit exacte, car on connaît des clichés montrant Maurice Peeters souriant benoitement après cette course.

©Pierre LAGRUE