Rudolph LEWIS (1887-1933)

Cycliste sud-africain

Rudolph Lewis est demeuré longtemps méconnu. On en sait un peu plus sur lui désormais. Né dans une ferme près de Pretoria, il a grandi à Germiston. Durant neuf ans, il travailla dans une mine d’or, dans des conditions difficiles. Il était néanmoins un sportif de bon niveau, se distinguant en cyclisme, mais aussi en patinage et en boxe. En 1912, il remporta la course cycliste individuelle aux Jeux Olympiques de Stockholm. Celle-ci était particulièrement difficile : elle épousait le parcours du Mälaren Runt (Tour du lac Mälaren), soit 315 kilomètres ; de ce fait, le premier coureur, le Français René Rillon, s’élança dans la nuit, à 2 heures du matin. Rudolph Lewis prit le départ juste après lui, et il couvrit la distance en 10 h 42 min 39 s, s’adjugeant la médaille d’or, avec près de 9 minutes d’avance sur son dauphin, le célèbre Britannique Freddie Grubb. Juste après les Jeux, Rudolph Lewis passa professionnel. Il n’obtint aucun résultat probant. Durant la Première Guerre mondiale, il servit dans l’armée allemande : décoré de la Croix de fer, il fut fait prisonnier. Affaibli, il décéda à 46 ans.

©Pierre LAGRUE