Rudolph SIMONSEN (1889-1947)

Musicien danois

Simonsen-OKRudolph Simonsen a toute sa place au titre de l’olympisme inattendu. En effet, aux Jeux Olympiques d’Amsterdam en 1928, les des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, mis en place en 1912, furent considérablement augmentés, par la création de sous-catégories, le nombre de disciplines passant de cinq à treize. Ainsi, la catégorie «musique» fut subdivisée en trois sous-catégories («chant», «solo», «musique pour orchestre»). Il faut croire que les œuvres présentées ne furent pas d’une qualité inoubliable, puisque le jury n’accorda qu’une seule médaille, en bronze. Rudolph Simonsen fut cet unique médaillé, pour sa symphonie no 2 Hellas («musique pour orchestre»). Plus que pour ses œuvres, Rudolph Simonsen est connu pour ses activités de pédagogue: il enseigna au Det Kongelige Danske Musikkonservatorium (Académie royale danoise de musique), dont il devint le directeur en 1931, succédant à ce poste au célèbre Carl Nielsen. Rudolph Simonsen a par ailleurs publié plusieurs traités sur les techniques musicales.

©Pierre LAGRUE