Rulon GARDNER (1971- )

Lutteur américain

2000gardnerDéfaire une icône et une légende vaut bien une mention au titre de l’olympisme inattendu. Il est ainsi pour Rulon Gardner, dont la destinée sort de l’ordinaire au-delà du sport. Rulon Gardner, un solide fermier du Wyoming, s’essaie au lancer du poids avant d’opter pour la lutte gréco-romaine au lycée. Il est champion des États-Unis de lutte gréco-romaine en 1995 et en 1997. Sélectionné dans l’équipe américaine pour les Jeux Olympiques de Sydney en 2000, Rulon Gardner, quasi inconnu sur la scène mondiale, cause une immense surprise en s’adjugeant la médaille d’or dans la catégorie des moins de 130 kg, à l’issue d’une victoire sur le Russe Alexandre Kareline, considéré comme le plus grand lutteur de tous les temps. En effet, Kareline, champion olympique en 1988, 1992 et 1996, était invaincu depuis 1987. En outre, la Fédération internationale de lutte, qui avait pensé fixer la limite de poids à 120 kg, s’était pliée aux exigences de Kareline, qui, après son titre olympique de 1996, indiqua qu’il prendrait sa retraite si la Fédération appliquait le nouveau règlement.

Rulon Gardner sera également champion du monde en 2001, avant de multiplier les problèmes: vaincre un demi-dieu du sport doit sans doute contrarier les dieux de l’Olympe. En 2002, victime d’un accident de motoneige, il chute dans une rivière glacée: il passe plusieurs heures dans un abri de fortune, les secouristes le trouvent en hypothermie et il doit être amputé d’un orteil. En 2007, il survit à un accident d’avion. Devenu obèse (il pesait plus de 200 kg), il participa en 2011 à une émission de téléréalité, The Biggest Loser, où les candidats doivent perdre le plus de poids possible. Rulon Gardner quitta l’émission avant la fin du programme, et on ne sait pas combien de kilos il avait perdus.

©Pierre LAGRUE