Thomas BURKE (1875-1929)

Athlète américain

1896-BURKEL’épreuve reine des Jeux Olympiques est le 100 mètres, laquelle voit se mesurer les meilleurs sprinters, qui sont aujourd’hui des stars planétaires. Thomas Burke ne connut pas vraiment la renommée. Pourtant, il fut le premier champion olympique du 100 mètres. En effet, le 10 avril 1896, sur la piste sablonneuse du Stade panathénaïque, il remporta le 100 mètres des premiers Jeux Olympiques d’Athènes, couvrant la distance en 12 secondes, une performance modeste (le record du monde officieux était de 10,8 s). Il s’imposa devant l’Allemand Fritz Hofmann (12,2 s). Thomas Burke marqua donc l’histoire, mais pas seulement pour sa victoire. En effet, il était le seul des cinq concurrents de la finale à prendre le départ en position accroupie, ce qui ne constituait pas la norme à l’époque. Le succès de Thomas Burke fut une surprise pour plusieurs raisons. Déjà, les meilleurs sprinters américains n’étaient pas présents aux Jeux d’Athènes (notamment Bernard Wefers, surnommé l’«Homme le plus rapide du monde», qui établira l’officieux record du monde du 100 mètres à 10,6 s en 1897). Ensuite, un autre Américain, Thomas Curtis, déclara forfait pour la finale car il disputait la course de haies juste qui se déroulait juste après. Notons aussi que la vraie spécialité de Thomas Burke était le 400 mètres, une épreuve qu’il remporta également durant ces Jeux d’Athènes. Par la suite, Thomas Burke sera un des créateurs du marathon de Boston (1897), et il mènera conjointement une carrière d’avocat et de journaliste.

©Pierre LAGRUE