Carl DIEM (1882-1962)

Dirigeant sportif allemand

DIEMCarl Diem marqua durablement l’histoire du mouvement olympique, notamment en tant que secrétaire du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. En effet, le 13 mai 1931, le Comité international olympique (C.I.O.), confiant en la solidité de la République de Weimar du maréchal Paul von Hindenburg, attribua les Jeux Olympiques de 1936 à Berlin. Le Comité olympique allemand constitua un Comité d’organisation des Jeux de Berlin le 24 janvier 1933, Carl Diem occupant le poste de secrétaire de ce Comité. Six jours plus tard, Adolf Hitler fut nommé chancelier du Reich. La tenue des Jeux à Berlin en 1936 fut alors remise en cause par les nazis. Hitler était accaparé par d’autres préoccupations nauséabondes et il ne souhaitait pas que des athlètes aryens se commettent «avec des Nègres esclaves ou des Juifs», selon les termes employés par les nazis.

Néanmoins, Carl Diem, secrétaire donc du Comité d’organisation, et Theodor Lewald, président dudit Comité, persuadèrent le führer de réviser sa position. Le 16 mars 1933, Hitler fit savoir au C.I.O. qu’il honorerait les engagements pris par la République de Weimar. Dès lors, une gigantesque entreprise de mascarade, parfaitement orchestrée par Joseph Goebbels, ministre de la Propagande, se mit en marche.

Cette mascarade doit beaucoup à l’intervention de Carl Diem… Pourtant, après la guerre, Carl Diem ne sera pas inquiété dans le cadre de la dénazification. Il continuera même d’exercer de hautes fonctions au sein du mouvement sportif allemand comme au sein du mouvement olympique international. Il sera invité d’honneur aux Jeux Olympiques de Londres, en 1948, auxquels l’Allemagne n’était pas conviée. Le C.I.O. ira jusqu’à lui décerner le certificat olympique en 1956.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire