2008-Jeux Olympiques d’été de Pékin

2008Pékin

13 juillet 2001

  • Le Comité international olympique (C.I.O.), réuni à Moscou pour sa cent douzième session, désigne Pékin ville d’accueil des XXVIes Jeux d’été de 2008. Au second tour de scrutin, la capitale de l’Empire du Milieu obtient 56 voix, ce qui constitue la majorité absolue, contre 22 pour Toronto, 18 pour Paris, 9 pour Istanbul.

8 août 2008

Cérémonie d’ouverture

  • Le chiffre 8 est signe de prospérité en Chine. La cérémonie d’ouverture débute donc à 8 heures (du soir) 8 minutes en ce 8 août 2008. De nombreuses personnalités politiques (90 chefs d’État et 160 ministres) sont présentes dans les tribunes du Stade national, surnommé le «nid d’oiseau», conçu par les architectes Jacques Herzog et Pierre de Meuron, pour assister au spectacle mis en œuvre par le cinéaste Zhang Yimou. Ce dernier propose une cérémonie audacieuse, créative et raffinée: un spectacle en 3D avec hologrammes, évoquant l’histoire millénaire de la Chine, les cinquante dernières années du XXe siècle se voyant toutefois occultées. Vingt-neuf feux d’artifice illuminent Pékin… Hu Jintao déclare les Jeux ouverts. Dernier relayeur de la flamme, Li Ning, maintenu par un filin, s’improvise coureur aérien sur 500 mètres au sommet du «nid d’oiseau» et embrase la vasque olympique. On apprendra plus tard que les images de certains feux d’artifice avaient été préenregistrées, que divers tableaux avaient été améliorés à l’aide de techniques d’animation ou d’images de synthèse et que Lin Miaoke, la fillette qui tint le cœur du spectacle, chantait en play-back, car la véritable interprète, Yang Peiyi, n’était pas assez «jolie» selon le directeur musical de la soirée…

Lire la suite