2018- Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang

2018Corée-Ok

6 juillet 2011

  • PyeongChang avait échoué pour 2010 et 2014. L’adage «Jamais deux sans trois» ne se vérifie pas. Le Comité international olympique (C.I.O.) désigne PyeongChang ville d’accueil des Jeux d’hiver de 2018, dès le premier tour de scrutin (63 voix, contre 25 pour Munich et 7 pour Annecy).

5 décembre 2017

  • À la suite des révélations du système de dopage d’État mis en place par la Russie pour les Jeux de Sotchi en 2014, la commission exécutive du C.I.O. suspend le Comité olympique russe, et la Russie n’est pas autorisée à participer aux Jeux d’hiver de PyeongChang. Néanmoins, il est décidé que certains sportifs russes non impliqués pourront être invités. Ils concourront sous l’appellation «Athlètes olympiques de Russie».

12 décembre 2017

  • Le Kremlin accepte que des sportifs russes participent aux Jeux sous l’appellation «Athlètes olympiques de Russie» et sous la bannière olympique.

9 février 2018

Cérémonie d’ouverture

  • Mise en scène par Yang Jung-woong, la cérémonie d’ouverture se tient dans le stade olympique de PyeongChang (trente-cinq mille places), construit spécialement pour l’occasion. Intitulé La Paix en mouvement, le spectacle est une sorte de conte d’hiver. Le défilé des nations se termine par un moment fort, les deux Corées défilant derrière le même drapeau. Le drapeau olympique est porté par quatre générations de sportifs coréens. Deux hockeyeuses de l’équipe de Corée (une du Nord et une du Sud) montent l’escalier avec la torche olympique. Elles la transmettent à Kim Yu-na, star du patinage artistique, idole au pays du Matin calme, championne olympique en 2010, qui embrase la vasque olympique.

Lire la suite