2018Corée-Ok

6 juillet 2011

  • PyeongChang avait échoué pour 2010 et 2014. L’adage «Jamais deux sans trois» ne se vérifie pas. Le Comité international olympique (C.I.O.) désigne PyeongChang ville d’accueil des Jeux d’hiver de 2018, dès le premier tour de scrutin (63 voix, contre 25 pour Munich et 7 pour Annecy).

5 décembre 2017

  • À la suite des révélations du système de dopage d’État mis en place par la Russie pour les Jeux de Sotchi en 2014, la commission exécutive du C.I.O. suspend le Comité olympique russe, et la Russie n’est pas autorisée à participer aux Jeux d’hiver de PyeongChang. Néanmoins, il est décidé que certains sportifs russes non impliqués pourront être invités. Ils concourront sous l’appellation «Athlètes olympiques de Russie».

12 décembre 2017

  • Le Kremlin accepte que des sportifs russes participent aux Jeux sous l’appellation «Athlètes olympiques de Russie» et sous la bannière olympique.

9 février 2018

Cérémonie d’ouverture

  • Mise en scène par Yang Jung-woong, la cérémonie d’ouverture se tient dans le stade olympique de PyeongChang (trente-cinq mille places), construit spécialement pour l’occasion. Intitulé La Paix en mouvement, le spectacle est une sorte de conte d’hiver. Le défilé des nations se termine par un moment fort, les deux Corées défilant derrière le même drapeau. Le drapeau olympique est porté par quatre générations de sportifs coréens. Deux hockeyeuses de l’équipe de Corée (une du Nord et une du Sud) montent l’escalier avec la torche olympique. Elles la transmettent à Kim Yu-na, star du patinage artistique, idole au pays du Matin calme, championne olympique en 2010, qui embrase la vasque olympique.

10 février 2018

Ski de fond

  • La première médaille d’or des Jeux revient à la Suédoise Charlotte Kalla (trente ans). Sur les pistes du Centre de biathlon et de ski de fond d’Alpensia, elle remporte le skiathlon. Attaquant à quelques centaines de mètres de l’arrivée, elle décroche la favorite, la Norvégienne Marit Bjoergen (trente-sept ans), qui doit se contenter de la médaille d’argent. La Finlandaise Krista Pärmäkoski est troisième.

Biathlon

  • L’Allemande Laura Dahlmeier, impeccable au tir (0 faute), rapide sur les skis, remporte le sprint (7,5 kilomètres), devant Marte Olsbu (Norvège) et Veronika Víitkova (République tchèque); la Française Marie Dorin-Habert, quatrième, est heureuse de ce résultat car, quelques semaines avant les Jeux, sa sélection n’était pas acquise.

Patinage de vitesse

  • Triplé des Néerlandaises dans le 3000 mètres: sur l’Ovale de Gangneung, Carlijn Achtereekte s’impose devant Ireen Wüst et Antoinette de Jong.

Saut à skis

  • Perturbé par le vent qui souffle en rafales sur l’Alpensia Jumping Park, le concours au tremplin normal voit la victoire de l’Allemand Andreas Wellinger: cinquième de la première manche, il se pose à 113,5 mètres lors de la seconde, et devance les Norvégiens Johann André Forfang et Robert Johansson.

Short-track

  • Première médaille d’or pour la Corée du Sud: dans le Gangneung Ice Arena en feu, Lim Hyo-jun remporte le 1500 mètres. Le Français Thibaut Fauconnet, bien placé pour la médaille, est victime d’une chute provoquée par le Sud-Coréen Hwang Dae-heon et voit ses espoirs s’envoler.

11 février 2018

Biathlon

  • Déroute des favoris, le Français Martin Fourcade et le Norvégien Johannes Boe, dans le sprint (10 kilomètres). L’Allemand Arnd Peiffer s’impose devant le Tchèque Michal Krcmar et l’Italien Dominik Windisch.

Luge

  • Incroyable dénouement dans la compétition masculine au Centre de glisse d’Alpensia: encore en tête après la troisième manche, en piste pour réaliser un triplé olympique, l’Allemand Felix Loch perd pied dans sa dernière descente du toboggan de glace: dans cette discipline où les concurrents se départagent au millième de seconde, il concède plus d’une demi-seconde à ses rivaux. L’Autrichien David Gleirscher profite de l’aubaine et s’adjuge la médaille d’or, devant l’Américain Chris Mazdzer et l’Allemand Johannes Ludwig.

Patinage de vitesse

  • Impérial, le Néerlandais Sven Kramer remporte le 5000 mètres. La médaille d’argent revient au Canadien Ted-Jan Bloemen, la médaille de bronze au Norvégien Sverre Lunde Pedersen, les deux hommes étant départagés pour 2 millièmes de seconde!

Ski acrobatique

  • Première médaille d’or pour la France: au Bokwang Phoenix Park, la jeune Perrine Laffont (dix-neuf ans) s’impose dans l’épreuve des bosses devant la Canadienne Justine Dufour-Lapointe, médaillée d’or en 2014, et la Kazakhe Yulia Galysheva.

Ski de fond

  • Malgré une chute en début de course, Simen Hegstad Krüger (Norvège) remporte le skiathlon, devant ses compatriotes Martin Johnsrud Sundby et Hans Christer Holund. Le Français Maurice Magnificat est cinquième.

Snowboard

  • Slopestyle: au Bokwang Phoenix Park, Redmond Gerard (États-Unis) chute lors des deux premiers runs, mais réalise un magnifique troisième passage, marqué par un triple cork; à moins de dix-huit ans, il devient champion olympique; les Canadiens Maxence Parrot et Mark McMorris sont, respectivement, médaillés d’argent et de bronze.

12 février 2018

Biathlon

  • Gagnante du sprint, l’Allemande Laura Dahlmeier s’élance de ce fait en tête de la poursuite (10 kilomètres): elle tient son rang et s’adjuge une seconde médaille d’or à PyeongChang. Derrière, la Slovaque Anastasia Kuzmina et la Française Anaïs Bescond effectuent de belles remontées: Anastasia Kuzmina obtient la médaille d’argent, Anaïs Bescond la médaille de bronze.
  • Côté masculin, Martine Fourcade remet les pendules à l’heure dans la poursuite (12,5 kilomètres): impeccable lors des deux tirs debout, il fait craquer ses rivaux et obtient, comme en 2014, la médaille d’or. Le surprenant Suédois Sebastian Samuelsson (vingt ans) est médaillé d’argent, l’Allemand Benedikt Dol est médaillé de bronze.

Patinage artistique

  • Au Palais des glaces de Gangneung, l’épreuve par équipes voit la victoire du Canada, devant la formation des «Athlètes olympiques de Russie» et les États-Unis.

Patinage de vitesse

  • Nouveau succès pour les Pays-Bas: Ireen Wüst remporte le 1500 mètres, devant la Japonaise Miho Takagi et une autre Néerlandaise, Marrit Leenstra.

Saut à skis

  • Déjà en tête après le premier passage (105,5 mètres), la Norvégienne Maren Lundby s’envole et se pose à 110 mètres lors du second; elle devient championne olympique, devançant nettement Katharina Althaus (Allemagne) et Sara Takanashi (Japon).

Ski acrobatique

  • Le Canadien Mikaël Kingsbury, médaillé d’argent en 2014 à Sotchi, se montre impeccable, rapide et aérien dans l’épreuve des bosses: il s’adjuge la médaille d’or, devant l’Australien Matt Graham et le Japonais Daichi Hara.

Snowboard

  • Fallait-il maintenir la compétition féminine de slopestyle, alors que le vent soufflait en rafales sur le Bokwang Phoenix Park? En effet, pour les concurrentes, l’objectif devient avant tout de ne pas chuter plutôt que de réussir de spectaculaires figures. Seule l’Américaine Jamie Anderson, déjà médaillée d’or en 2014, réussit un run parfait: elle s’adjuge une nouvelle médaille d’or. La Canadienne Laurie Blouin se classe deuxième, la Finlandaise Enni Rukajärvi troisième.

13 février 2018

Curling

  • Le double mixte, nouveauté du programme olympique, voit la victoire du Canada, qui bat la Suisse en finale (10 points à 3).

Luge

  • Doublé des Allemandes dans la compétition féminine: Natalie Geisenberger s’impose devant Dajana Eitberger. La Canadienne Alex Gough obtient la médaille de bronze.

Patinage de vitesse

  • Doublé des Néerlandais dans le 1500 mètres: Kjeld Nuis s’impose devant Patrick Roest. Le Sud-Coréen Kim Min-seok est médaillé de bronze.

Short-track

  • Le 500 mètres voit la victoire de l’Italienne Arianna Fontana. Initialement deuxième, la Sud-Coréenne Choi Min-jeong est disqualifiée pour avoir bousculée la Canadienne Kim Boutin. Une vague de critiques s’ensuit, et Kim Boutin, médaillée de bronze, doit fermer ses comptes sur les réseaux sociaux devant l’accumulation de messages agressifs.

Ski alpin

  • Après de multiples reports dus aux conditions météorologiques sur les pistes de Jeongseon et Yongpyeong, la première épreuve, le super-combiné masculin, peut enfin se dérouler. Douzième après la descente, l’Autrichien Marcel Hirscher domine le slalom et s’adjuge sa première médaille d’or olympique. Les Français Alexis Pinturault (deuxième à 0,23 s) et Victor Muffat-Jeandet (troisième à 1,02 s) l’accompagnent sur le podium.

Ski de fond

  • La compétition féminine de sprint style classique voit la victoire de la Suédoise Stina Nilsson, devant la favorite norvégienne Maiken Caspersen Falla et le Russe Yulia Belorukova.
  • Côté masculin, le jeune Norvégien Johannes Klaebo (vingt et un ans) se joue de tous ses rivaux. Il s’impose devant l’Italien Federico Pellegrino, heureux, et le Russe Alexander Bolshunov.

Snowboard

  • En half-pipe, la toute jeune Chloe Kim (dix-sept ans), américaine d’origine coréenne, pleine de charme et de spontanéité, propose un run de folie, avec deux 1080! Avec 98,25 points sur 100, elle atteint la quasi-perfection et s’adjuge la médaille d’or. Le public et les médias sont sous le charme.

14 février 2018

Combiné nordique

  • En retrait cette année sur le circuit de la Coupe du monde, seulement cinquième après le saut, l’Allemand Eric Frenzel fait son retard dans le 10 kilomètres de ski de fond: comme en 2014, il est champion olympique. Le Japonais Akito Watabe, déjà médaillé d’argent en 2014, se contente de nouveau de ce métal. L’Autrichien Lukas Klapfer complète le podium.

Luge

  • Dans l’épreuve biplace, les Allemands Tobias Wendl et Tobias Arlt s’adjugent la médaille d’or, devant les Autrichiens Peter Penz et Georg Fischler et l’autre équipage allemand, composé de Toni Eggert et Sascha Benecken.

Patinage de vitesse

  • Le 1000 mètres voit la victoire de la Néerlandaise Jorien ter Mors, devant les Japonaises Nao Kodaira et Miho Takagi.

Snowboard

  • La compétition masculine de half-pipe atteint un niveau exceptionnel. Dans le deuxième run, le jeune prodige japonais Ayumu Hirano (dix-neuf ans) enchaîne deux sauts avec quatre rotations complètes et affole les compteurs: 95,25 points. Mais, dans son troisième et dernier run, l’Américain Shaun White (trente et un ans) prend tous les risques, place sa botte secrète, le back-to-back double cork 1440, et fait mieux: 97,75 points. Shaun White, star des X-Games, champion olympique en 2006 et en 2010, s’adjuge sa troisième médaille d’or aux Jeux.

15 février 2018

Biathlon

  • La Suédoise Hanna Öberg (vingt-deux ans) n’était jamais montée sur le podium en Coupe du monde: un sans-faute au tir lui permet de remporter le 15 kilomètres, devant deux des favorites, la Slovaque Anastasia Kuzmina et l’Allemande Laura Dahlmeier.
  • Dans le 20 kilomètres, Martin Fourcade «blanchit» 18 cibles sur 18 et semble tenir une nouvelle médaille d’or; soudain, sa mécanique se dérègle et il rate ses deux derniers tirs. Le Norvégien Johannes Boe (18 sur 20 également), plus rapide sur les skis, profite de l’aubaine et est champion olympique. Le Slovène Jakov Fak et l’Autrichien Dominik Landertinger, qui tous deux ont réussi le sans-faute au tir, sont médaillés d’argent et de bronze. Martin Fourcade, incrédule, est rejeté à la cinquième place.

Luge

  • L’Allemagne remporte le relais par équipes, devant le Canada et l’Autriche.

Patinage artistique

  • Aliona Savshenko est ukrainienne. Bruno Massot est français. Mais ils patinent sous les couleurs de l’Allemagne. Seulement quatrièmes après le programme court, ils réalisent un programme libre parfait, assorti d’un record du monde (159,31 points), et devancent les favoris chinois Sui Wenjing et Han Cong d’un rien (235,90 points contre 235,47 points). Les Canadiens Meagan Duhamel et Eric Radford obtiennent la médaille de bronze.

Patinage de vitesse

  • Ted-Jan Bloemen, néerlandais jusqu’en 2014, a obtenu la nationalité canadienne: vainqueur du 10000 mètres (12 min 39,77 s, record olympique), il offre à son pays une médaille d’or. Le Néerlandais Jorrit Bergsma, deuxième, s’incline de peu (2,21 s), alors que l’Italien Nicola Tumolero, plus loin (à 14,55 s), est médaillé de bronze.

Ski alpin

  • Mikaela Shiffrin (États-Unis) remporte le slalom géant, devant Ragnhild Mowinckel (Norvège) et Federica Brignone (Italie).
  • À trente-cinq ans, Aksel Lund Svindal, inoxydable, remporte la descente. Il devient à la fois le plus vieux champion olympique de ski alpin et le premier Norvégien vainqueur de la descente aux Jeux. Il devance de peu son compatriote Kjetil Jansrud (à 0,12 s) et le Suisse Beat Feuz (à 0,18 s).

Ski de fond

  • La Norvégienne Ragnhild Haga remporte le 10 kilomètres style classique, devant la Suédoise Charlotte Kalla. Marit Bjoergen (Norvège) et Krista Pärmäkoski (Finlande) sont troisième ex aequo.

Snowboard

  • Pris dans une chute collective en demi-finale, le Français Pierre Vaultier se qualifie par miracle pour la finale. En finale, il prend la tête dès le premier virage et la conserve sans avoir été menacé par ses rivaux: comme à Sotchi en 2014, il est champion olympique de cross. L’Australien Jarryd Hughes est deuxième. Regino Hernández, troisième, apporte à l’Espagne sa première médaille aux Jeux d’hiver depuis 1992 (Blanca Fernandez-Ochoa avait obtenu le bronze dans le slalom des Jeux d’Albertville).

16 février 2018

Patinage de vitesse

  • La Néerlandaise Esmee Visser remporte le 5000 mètres, devant la Tchèque Martina Sablíkova, championne olympique en 2010 et en 2014. La Russe Natalya Voronina obtient le bronze.

Skeleton

  • Dominateur dans les quatre descentes, encouragé bruyamment par le public massé autour du serpent de glace du Centre de glisse d’Alpensia, le Sud-Coréen Yun Sung-bin (vingt-trois ans) s’adjuge la médaille d’or, loin devant le Russe Nikita Tregubov et le Britannique Dominic Parsons.

Ski acrobatique

  • Victoire surprise de la Biélorusse Hanna Huskova dans l’épreuve de saut. Elle devance les Chinoises Zhang Xin et Kong Fanyu.

Ski alpin

  • Vainqueur surprise de la descente aux Jeux de Sotchi en 2014, l’Autrichien Matthias Mayer étonne une nouvelle fois les observateurs: il remporte cette fois le super-géant, devant Beat Feuz (Suisse) et Kjetil Jansrud (Norvège).
  • Surprise dans le slalom féminin: l’icône américaine Mikaela Shiffrin, dominatrice en Coupe du monde, ne parvient pas à donner son meilleur et se classe quatrième. L’expérimentée Suédoise Frida Hansdotter (trente-deux ans), souvent placée, jamais gagnante, profite de l’aubaine et s’adjuge la médaille d’or. Elle s’impose devant Wendy Holdener (Suisse), en tête après la première manche, et la surprenante Autrichienne Katharina Gallhuber, médaillée de bronze grâce à une seconde manche de feu.

Ski de fond

  • Déception dans le 15 kilomètres style libre pour le Français Maurice Manificat, favori de l’épreuve, qui ne prend que la cinquième place. Le Suisse Dario Cologna, déjà vainqueur du 15 kilomètres en 2010 et en 2014, devient le premier champion à remporter trois fois consécutivement cette épreuve aux Jeux Olympiques. Simen Hegstad Krüger (Norvège) est médaillé d’argent, alors que le Russe Denis Spitsov obtient la médaille de bronze.

Snowboard

  • Le cross voit la victoire de l’Italienne Michela Moioli, devant Julia Pereira de Sousa qui, à seize ans, devient la plus jeune Française médaillée aux Jeux d’hiver. La Tchèque Eva Samková s’adjuge le bronze, alors que l’Américaine Lindsey Jacobellis, star des X-Games et quintuple championne du monde, échoue une nouvelle fois aux Jeux, terminant quatrième.

17 février 2018

Biathlon

  • Dans le 12,5 kilomètres départ groupé, les favorites sont au rendez-vous: Anastasia Kuzmina (Slovaquie) s’impose devant Darya Domracheva (Biélorussie) et Tiril Eckhoff (Norvège).

Patinage artistique

  • Seul l’Américain Dick Button, vainqueur en 1948 et en 1952, avait été couronné deux fois champion olympique dans la compétition masculine. Le Japonais Yuzuru Hanyu (vingt-trois ans), déjà médaillé d’or en 2014 à Sotchi, réussit le même exploit. Il s’impose devant son compatriote Shoma Uno et l’Espagnol Javier Fernández, à l’issue d’une compétition marquée par la multiplication des quadruples sauts (l’Américain Nathan Chen, finalement cinquième en raison d’un programme court manqué, réalise six quadruples sauts dans le programme libre).

Saut à skis

  • Sur le grand tremplin de l’Alpensia Jumping Park, le Polonais Kamil Stoch résiste à la pression et s’adjuge sa troisième médaille d’or olympique. Vainqueur sur le petit tremplin, l’Allemand Andreas Wellinger est médaillé d’argent; le Norvégien Robert Johansson obtient la médaille de bronze.

Short-track

  • Le Canadien Samuel Girard remporte le 1000 mètres devant l’Américain John-Henry Krueger et le Sud-Coréen Seo Yi-ra.
  • Le 1500 mètres voit la victoire de la Sud-Coréenne Choi Min-jeong. La Chinoise Li Jinyu est deuxième, la Canadienne Kim Boutin troisième. Les douze mille spectateurs présents dans le Gangneung Ice Arena manifestent leur joie.

Skeleton

  • Déjà médaillée d’or à Sotchi en 2014, la Britannique Lizzy Yarnold s’impose également à PyeongChang. L’Allemande Jacqueline Lölling est deuxième, une autre Britannique, Laura Deas, se classe troisième.

Ski acrobatique

  • Dans la compétition de slopestyle, la Suissesse Sarah Höfflin réalise un remarquable troisième run, ce qui lui permet d’arracher la médaille d’or à sa compatriote Mathilde Gremaud; la médaille de bronze revient à la Britannique Isabel Atkin.

Ski alpin

  • Colossale surprise dans le super-géant féminin: championne du monde de… snowboard, la Tchèque Ester Ledecka s’adjuge la médaille d’or la plus inattendue de l’histoire des Jeux; elle devance Anna Veith (Autriche) de 0,01 s et Tina Weirather (Liechtenstein) de 0,11 s. La star américaine Lindsey Vonn, défavorisée car elle partait avec de dossard numéro 1 sur la piste de Jeongseon, ne se classe que sixième.

Ski de fond

  • Les Norvégiennes remportent le relais 4 fois 5 kilomètres: Marit Bjoergen obtient sa treizième médaille olympique, égalant le record pour les Jeux d’hiver de son compatriote Ole Einar Björndalen.

18 février 2018

Biathlon

  • Incroyable final dans le 15 kilomètres départ groupé: Martin Fourcade devance l’Allemand Simon Schempp de 14 centimètres! Avec quatre médailles d’or, Martin Fourcade devient le Français le plus titré aux Jeux d’hiver.

Patinage de vitesse

  • L’expérimentée Japonaise Nao Kodaira (trente et un ans) remporte le 500 mètres (36,94 s, record olympique), devant la recordwoman de monde, la Sud-Coréenne Lee Sang-hwa (37,33 s), et la Tchèque Karolina Erbanova (37,34 s).

Ski acrobatique

  • Dans la compétition de slopestyle, le Norvégien Øystein Bråten réalise un premier run remarquable (95,00 points), lequel lui vaut la médaille d’or. Nick Goepper (États-Unis) se classe deuxième, grâce à un excellent troisième run (93,60 points), alors que le deuxième run du Canadien Alex Beaulieu-Marchand (92,40 points) lui vaut la médaille de bronze.
  • L’épreuve de saut voit la victoire de l’Ukrainien Oleksandr Abramenko (128,51 points), qui s’impose de peu devant le Chinois Jia Zongyang (128,05 points). Le Russe Ilya Burov obtient la médaille de bronze (122,1705 points).

Ski alpin

  • L’Autrichien Marcel Hirscher, impérial, remporte le slalom géant, avec une large avance (1,27 s) sur le Norvégien Henrik Kristoffersen, remarquable dans la seconde manche, alors que le Français Alexis Pinturault est médaillé de bronze (à 0,04 s du Norvégien).

Ski de fond

  • La victoire des Norvégiens dans le relais 4 fois 10 kilomètres, conclu par l’exubérant Johannes Klaebo, n’est pas une surprise. Mais la médaille de bronze obtenue par les Français Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Clément Parisse et Adrien Backscheider vaut tout l’or du monde, celui du bonheur partagé.

19 février 2018

Bobsleigh

  • Improbable dénouement dans la compétition de bob à deux au Centre de glisse d’Alpensia: au terme des quatre manches, Justin Kripps et Alexander Kopacz (Canada) et Francesco Friedrich et Thorsten Margis (Allemagne) sont ex aequo (3 min 16,86 s); ils se partagent la médaille d’or. La médaille de bronze revient aux Lettons Oskars Melbardis et Janis Strenga (3 min 16,91 s).

Patinage artistique

  • Incroyable incident dans le programme court de la danse sur glace: les crochets et la couture du tour de cou du costume de la Française Gabriella Papadakis se détachent au début de la prestation du couple qu’elle forme avec Guillaume Cizeron; Gabriella patine donc en craignant de perdre sa robe! Pénalisés par cet incident, les Français se classent deuxièmes, derrière les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir.

Patinage de vitesse

  • Dans le 500 mètres, le Sud-Coréen Cha Min-kyu réalise 34,42 s et pense tenir la médaille d’or. Mais le Norvégien Håvard Holmefjord Lorentzen le devance d’un rien (34,41 s, record olympique), et l’euphorie s’éteint dans les gradins de l’Ovale de Gangneung. Le Chinois Gao Tingyu (34,65 s) obtient la médaille de bronze.

Saut à skis

  • La Norvège remporte la compétition par équipes, devant l’Allemagne et la Pologne.

20 février 2018

Biathlon

  • Dans le relais mixte, Marie Dorin-Habert réalise un premier parcours sans faute, Anaïs Bescond (3 fautes au tir debout) sauve l’essentiel grâce à ses balles de pioche, mais la France compte 48,9 s de retard quand Simon Desthieux s’élance; celui-ci réalise le 10 sur 10 au tir, et la France se trouve alors en troisième position, à 32,6 s de l’Allemagne; Martin Fourcade fait alors craquer tous ses concurrents, et l’équipe de France devient championne olympique, devant la Norvège et l’Italie. Avec cinq médailles d’or, Martin Fourcade est désormais le Français le plus titré aux Jeux Olympiques, devant les escrimeurs Lucien Gaudin et Christian d’Oriola (quatre médailles d’or chacun).

Combiné nordique

  • Triplé allemand dans la compétition au grand tremplin: Johannes Rydzek s’impose devant Fabian Riessle et Eric Frenzel.

Patinage artistique

  • Dansant sur le Clair de lune de Beethoven, les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron battent le record du monde dans le programme libre (123,35 points). Mais les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir se montrent également excellents (122,40 points). Au final, Tessa Virtue et Scott Moir (206,07 points, record du monde), médaillés d’or en 2010 à Vancouver, médaillés d’argent en 2014 à Sotchi, sont de nouveau champions olympiques, devant les Français (205,28 points). Les Américains Maia Shibutani et Alex Shibutani, frère et sœur, sont médaillés de bronze (192,59 points).

Short-track

  • Les Sud-Coréennes remportent le relais, devant les Italiennes. Les deux autres équipes finalistes, la Chine et le Canada, sont disqualifiées. De ce fait, les Néerlandaises, éliminées en demi-finale mais qui ont remporté la «petite finale», reçoivent la médaille de bronze en raison de ce rarissime concours de circonstances.

Ski acrobatique

  • Half-pipe: la Canadienne Cassie Sharpe s’impose, devant l’expérimentée Française Marie Martinod (trente-trois ans), déjà médaillée d’argent en 2014, et l’Américaine Brita Sigourney.

21 février 2018

Bobsleigh

  • En bob à deux, les Allemandes Mariama Jamanka et Lisa Buckwitz s’adjugent la médaille d’or, en devançant de peu (0,07 s) les Américaines Elana Meyers Taylor et Lauren Gibbs, alors que les Canadiennes Kaillie Humphries et Phylicia George sont médaillées de bronze. L’équipe de Jamaïque (Jazmine Fenlator, Victorian Carrie Russell), avant-dernière, réalise néanmoins une belle prestation (elle ne compte que 3,59 s de retard sur les médaillées d’or et talonnent l’équipage de l’Autriche), alors que les bobeuses nigérianes Seun Adigun et Akuoma Omeoga sont dernières, à 7,15 secondes des Allemandes. Quant à une des formations représentant les «Athlètes olympiques de Russie», elle sera disqualifiée (Nadezhda Sergeeva étant convaincue de dopage).

Patinage de vitesse

  • Surprise dans la poursuite féminine par équipes: les Japonaises battent les Néerlandaises en finale.
  • Côté masculin, toujours dans la poursuite, la surprise est encore plus grande, car les Pays-Bas ont été éliminés en demi-finale. En finale, la Norvège domine la Corée du Sud.

Ski acrobatique

  • La compétition de skicross voit la victoire du Canadien Brady Leman, devant le Suisse Marc Bischofberger et le Russe Sergueï Ridzik. Déception pour les Français: aucun ne s’est qualifié pour la finale.

Ski alpin

  • Exubérante, souvent blessée, l’attachante Italienne Sofia Goggia (vingt-cinq ans) remporte la descente, devant la surprenante Norvégienne Ragnhild Mowinckel et la star américaine Lindsey Vonn.

Ski de fond

  • Les Américaines Kikkan Randall (trente-cinq ans) et Jessica Diggins (vingt-six ans) causent la surprise et remportent la compétition de sprint par équipes: elles offrent aux États-Unis leur première médaille d’or en ski de fond depuis la naissance des Jeux d’hiver en 1924. Les Suédoises Charlotte Kalla et Stina Nilsson sont deuxièmes, les Norvégiennes Marit Bjoergen et Maiken Caspersen Falla troisièmes. Marit Bjoergen compte désormais quatorze médailles olympiques, ce qui constitue le record pour les Jeux d’hiver.
  • Côté masculin, dans la compétition de sprint par équipes, les Norvégiens Martin Johnsrud Sundby (trente-trois ans), efficace, et Johannes Klaebo (vingt et un ans), brillant, s’adjugent la médaille d’or, devant l’équipe des «Athlètes olympiques de Russie» (Denis Spitsov, Alexander Bolshunov). Les Français Maurice Manificat et Richard Jouve obtiennent une magnifique médaille de bronze.

22 février 2018

Biathlon

  • Dans le vent et sous la neige, le relais 4 fois 6 kilomètres féminin voit de multiples rebondissements, chaque passage au tir remettant en cause les positions. À l’arrivée, la Biélorussie, grâce à un dernier parcours impressionnant de Darya Domracheva, obtient la médaille d’or. Les Suédoises sont médaillées d’argent, alors que les Françaises Anaïs Chevalier, Marie Dorin-Habert, Justine Braisaz et Anaïs Bescond s’adjugent une médaille de bronze qui fait leur bonheur. Dans ces conditions difficiles, les favorites allemandes se sont écroulées et terminent huitièmes.

Combiné nordique

  • Les Allemands, intouchables, remportent le relais, devant les Norvégiens et les Autrichiens.

Hockey sur glace

  • Le tournoi féminin se termine par la finale attendue, qui oppose le Canada aux États-Unis. Le résultat, en revanche, est inattendu: pour la première fois depuis 1998, année de l’introduction du hockey sur glace au programme féminin, le Canada laisse échapper la médaille d’or, car les États-Unis battent le Canada à l’issue de la séance des tirs au but (2-2; 1 tir au but à 0).

Short-track

  • Le Chinois Wu Dajing remporte le 500 mètres en battant le record du monde (39,584 s). Il devance les Sud-Coréens Hwang Dae-heon, deuxième, et Lim Hyo-jun, troisième.
  • Le relais voit la victoire des Hongrois, devant les Chinois et les Canadiens.
  • En gagnant le 1000 mètres, Suzanne Schulting offre aux Pays-Bas leur première médaille d’or olympique en short-track. La Canadienne Kim Boutin est médaillée d’argent, l’Italienne Arianna Fontana obtient le bronze. Les deux Sud-Coréennes qualifiées pour la finale se sont accrochées et sont tombées, au grand dam du nombreux public du Gangneung Ice Arena.

Ski acrobatique

  • Dans une compétition de half-pipe marquée par de nombreuses chutes à l’Alpensia Jumping Park, l’Américain David Wise, déjà vainqueur en 2014 à Sotchi, obtient une nouvelle médaille d’or. Il devance son compatriote Alex Ferreira et le jeune Néo-Zélandais Nico Porteous (seize ans).

Ski alpin

  • Énorme surprise dans le slalom: l’Autrichien Marcel Hirscher, grand favori, est éliminé dans la première manche; son rival annoncé, le Norvégien Henrik Kristoffersen, meilleur temps de la première manche, part à la faute dans la seconde et est lui aussi éliminé! L’expérimenté Suédois André Myhrer (trente-cinq ans) profite de l’aubaine et s’adjuge la médaille d’or. Le Suisse Ramon Zenhäusern obtient l’argent, l’Autrichien Michael Matt le bronze. Le jeune Français Clément Noël (vingt ans) est quatrième.
  • Michelle Gisin (Suisse), troisième de la descente et quatrième du slalom, remporte le super-combiné, devant l’Américaine Mikaela Shiffrin et une autre Suissesse, Wendy Holdener.

Snowboard

  • Nouvelle discipline inscrite au programme olympique, le Big Air voit la victoire de l’Autrichienne Anna Gasser, devant la star américaine Jamie Anderson, déjà médaillée d’or en slopestyle durant ces Jeux, et la toute jeune Néo-Zélandaise Zoi Sadowski-Synnott (seize ans).

23 février 2018

Biathlon

  • Le relais 4 fois 7,5 kilomètres voit la victoire des Suédois, devant les Norvégiens et les Allemands.

Patinage artistique

  • Pour la première fois à PyeongChang, on joue l’hymne olympique sur le podium. En effet, la toute jeune Russe Alina Zagitova (moins de seize ans), concourant comme tous ses compatriotes sous la bannière olympique, remporte la compétition féminine: dans le programme libre, patinant de manière classique sur Don Quichotte de Léon Minkus, elle place onze sauts en fin de programme libre, ce qui lui vaut la médaille d’or. Sa compatriote Evguenia Medvedeva (dix-neuf ans), qui incarne une Anna Karénine passionnée, est médaillée d’argent. Les deux Russes sont classées ex aequo dans le programme libre, mais Alina Zagitova avait devancé sa rivale dans le programme court.

Patinage de vitesse

  • Déjà vainqueur du 1500 mètres, Kjeld Nuis (Pays-Bas) remporte le 1000 mètres, devant Håvard Holmefjord Lorentzen (Norvège) et Kim Tae-yun (Corée du Sud).

Ski acrobatique

  • L’épreuve féminine de skicross voit un doublé des Canadiennes: Kelsey Serwa, médaillée d’argent en 2014, s’impose devant Brittany Phelan. Fanny Smith (Suisse) obtient la médaille de bronze.

24 février 2018

Curling

  • Dans la compétition masculine, les États-Unis battent la Suède en finale (10-7). La Suisse obtient la médaille de bronze.

Patinage de vitesse

  • La spectaculaire épreuve de mass start fait son entrée au programme olympique. Côté féminin, Nana Takagi (Japon) s’impose devant Kim Bo-reum (Corée du Sud) et Irene Schouten (Pays-Bas).
  • Côté masculin, la victoire va à Lee Seung-hoon (Corée du Sud), qui devance le Belge Bart Swings, lequel offre à son pays sa première médaille aux Jeux d’hiver depuis 1998, et Koen Verweij (Pays-Bas).

Ski alpin

  • Nouvelle épreuve du programme olympique, le team even (des équipes composées de deux femmes et deux hommes s’affrontent dans des manches de slalom géant parallèle) est remporté par la Suisse, qui bat l’Autriche en finale. La Norvège arrache la médaille de bronze à la France.

Ski de fond

  • La Finlande attendait la victoire d’un des siens dans l’épreuve reine des Jeux, le 50 kilomètres style classique, depuis 1960 et le succès de Kalevi Hämäläinen. Iivo Niskanen met fin à cette attente: il dynamite la course et s’impose nettement, devant les Russes Alexander Bolshunov et Andreï Larkov.

Snowboard

  • La spectaculaire épreuve de Big Air voit la victoire du Canadien Sebastien Toutant, devant l’Américain Kyle Mack et le Britannique Billy Morgan.
  • Dans le slalom géant parallèle, le Suisse Nevin Galmarini bat en finale le Sud-Coréen Lee Sang-ho. Pour la médaille de bronze, le Slovène Zan Kosir domine le Français Sylvain Dufour.
  • La Tchèque Ester Ledecka réalise un sensationnel exploit: déjà gagnante du super-géant en ski alpin, elle remporte cette fois le slalom géant en snowboard! Dans cette épreuve, elle a gagné facilement toutes les manches et dominé en finale l’Allemande Selina Jörg. Une autre Allemande, Ramona Theresia Hofmeister, est médaillée de bronze.

25 février 2018

Bobsleigh

  • En bob à quatre, l’équipage allemand conduit par Francesco Friedrich remporte la médaille d’or. À la deuxième place figurent le bob allemand conduit par Nico Walther et le bob sud-coréen piloté par Won Yun-jong, classés ex aequo à l’issue des quatre manches. Won Yun-jong, porte-drapeau de la délégation unique de Corée lors de la cérémonie d’ouverture, aura magnifiquement tenu son rang.

Curling

  • Déception pour le public sud-coréen: en finale du tournoi féminin, la Suède bat la Corée du Sud (8 points à 3).

Hockey sur glace

  • Pour la première fois depuis 1998, les dirigeants de la N.H.L. ont refusé de libérer leurs joueurs pour les Jeux Olympiques. Néanmoins, la présence en finale de l’Allemagne relève de l’improbable: les Allemands ont en effet perdu leurs deux premiers matchs, et leur présence en play-offs n’est due qu’à la formule du tournoi (toutes les équipes sont qualifiées, et les premiers matchs ne servent qu’à déterminer le tableau). Or, par la suite, les Allemands ont battu les Suisses et les Suédois, les deux fois en prolongation, puis, en demi-finale, ils ont éliminé les Canadiens (4-3). Mieux, ils pensent devenir champions olympiques car, face à la formation des «Athlètes olympiques de Russie», ils mènent 3 buts à 2 à quelques secondes de la fin du match. Mais Nikita Gusev égalise, puis, en prolongation, Kirill Kaprizov donne la victoire à son équipe (4 buts à 3). Ironie: la Russie, nation forte du hockey sur glace olympique de la seconde moitié du XXe siècle, attendait une médaille d’or depuis 1992; or, cette année-là, elle concourait sous l’appellation «Équipe unifiée de la Communauté des États indépendants», cette fois sous la dénomination «Athlètes olympiques de Russie». L’hymne russe ne sera donc pas joué lors de la remise des médailles.

Ski de fond

  • L’ultime épreuve des Jeux, le 30 kilomètres style classique couronne une reine: la Norvégienne Marit Bjoergen, en tête durant toute la course, s’impose nettement. Avec quinze médailles (dont huit en or), la Norvégienne détient le record de médailles obtenues aux Jeux d’hiver. Krista Pärmäkoski (Finlande) obtient la médaille d’argent, Stina Nilsson (Suède) s’adjuge la médaille de bronze. La malheureuse Autrichienne Teresa Stadlober, deuxième à 10 kilomètres de l’arrivée, s’est trompée de parcours, a dû faire demi-tour, et termine huitième!

Cérémonie

  • Les Jeux se terminent par une cérémonie de facture classique, axée sur les nouvelles technologies et la musique, marquée par de magnifiques jeux de lumière. Le spectacle associe les tableaux rythmés par de la musique traditionnelle et moderne. Thomas Bach, président du Comité international olympique (C.I.O.), salue les «Jeux des nouveaux horizons». La flamme s’éteint, et les stars de la K-pop sud-coréenne CL et EXO transforment le stade olympique de PyeongChang en une piste de danse. Thomas Bach transmet le drapeau olympique à Chen Jining, le maire de Pékin, où se dérouleront les prochains Jeux d’hiver, en 2022. On note que la Russie n’a pas été autorisée à défiler derrière son drapeau: alors que le C.I.O. avait envisagé de lever la suspension du Comité olympique russe pour cette cérémonie, il s’est ravisé, car deux Russes ont été convaincus de dopage durant cette quinzaine olympique.

©Pierre LAGRUE