Les Jeux de 2024 et 2028 seront attribués en même temps

2024-2028

Pour qu’il n’y ait pas de perdants…

Le 11 juillet 2017, le Comité international olympique (C.I.O.) a confirmé que les Jeux Olympiques de 2024 et 2028 seront attribués en même temps. D’ici au 13 septembre 2017, Paris et Los Angeles sont invitées à négocier afin de trouver un accord, et la session du C.I.O. n’aura plus qu’à entériner le choix. L’idée était dans l’air depuis longtemps, et elle se concrétise.

En effet, le 15 mars 2017, un membre influent du C.I.O. avait indiqué que le Comité allait «plancher sur des propositions de réforme lors d’une session extraordinaire en juillet». Il apparaissait clairement que, lors de la session ordinaire de Lima, en septembre 2017, le C.I.O. désignerait en même temps les villes d’accueil des Jeux d’été de 2024 et 2028, puisque seules deux villes (Los Angeles et Paris) restaient dans la course, après les désistements de Hambourg, Rome et Budapest. Déjà, Thomas Bach, président du C.I.O., avait regretté qu’il y ait «trop de perdants». En outre, les villes candidates sont de moins en moins nombreuses (pour les Jeux d’hiver de 2022, après plusieurs désistements, seules Pékin et Almaty restaient en course). En outre, au regard des incertitudes qui règnent dans le monde, le C.I.O. sécuriserait les Jeux Olympiques pour une décennie. Enfin, recaler Los Angeles paraît impensable au regard des millions de dollars que les États-Unis font entrer dans les caisses du C.I.O., et recaler une nouvelle fois Paris semble difficile au regard de l’histoire du mouvement olympique.

Paris fait figure de favori pour 2024, d’autant plus que Los Angeles trouverait un intérêt financier à attendre quatre ans, grâce à l’augmentation dans la durée du merchandising olympique et en raison de la renégociation à la hausse de nombreux contrats dans l’optique de 2028.

Rappelons encore que ce ne serait pas une première, puisque en 1921, le C.I.O. attribua trois éditions des Jeux le même jour.

©Pierre LAGRUE



L’Anthropology Day (1904)

Les Jeux de la honte…

1904Anthropology1OKLes Jeux Olympiques de Saint Louis, en 1904, furent avant tout ceux de l’Amérique blanche. Pour le Sud profond, dont Saint Louis est l’un des fleurons, la supériorité de la race blanche allait de soi. Ces Jeux fournirent l’occasion de prouver pseudo-scientifiquement ce fait: on organisa l’Anthropology Day, deux jours en fait (12 et 13 août 1904) durant lesquels il s’agissait de tester, devant des scientifiques, les qualités athlétiques des races jugées «inférieures», bref de valider les thèses du racisme scientifique. Lire la suite

Des sports olympiques étranges…

Du croquet au surf…

1900-tir-cordeLe Comité international olympique (C.I.O.) a annoncé en août 2016 l’inscription aux Jeux de Tokyo, en 2020, de 5 nouveaux sports: le baseball-softball, le surf, le skateboard, le karaté et l’escalade. C’est l’occasion de rappeler qu’il y eut quelques sports très étranges aux Jeux Olympiques. Ainsi, aux Jeux de Paris, en 1900, il y eut des compétitions de croquet, de tir aux pigeons vivants, de nage sous l’eau, de nage avec obstacles, ainsi que de curieuses épreuves équestres (carrosses postaux, figures, sauts en longueur et en hauteur). Lire la suite

Jesse Owens obtint une quatrième médaille d’or contre son gré

De l’or au goût amer…

1936-4 fois 100 US (2)Jesse Owens est entré dans l’histoire en remportant 4 médailles d’or aux Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. Pourtant, il ne devait participer qu’à 3 épreuves: 100 mètres, 200 mètres, saut en longueur. En effet, depuis 1924, les États-Unis alignaient traditionnellement leurs 3 meilleurs représentants sur 100 mètres, les 4 suivants disputant le relais 4 fois 100 mètres. Lire la suite

Water-polo et bataille rangée en 1956

Du sang dans la piscine…

1956ZADORLes événements politiques marquèrent bien souvent l’histoire olympique. Les conflits internationaux annexèrent les enceintes sportives à de multiples reprises. Un des épisodes les plus connus de cette intrusion du politique vers le sportif se déroula en 1956, aux Jeux de Melbourne, au cours d’un match de water-polo opposant la Hongrie à l’U.R.S.S. Lire la suite

Quinze nouvelles épreuves aux Jeux de Tokyo en 2020

2020-EPREUVES2

Un programme de plus en plus confus

Après avoir décidé en 2016 de l’introduction (à titre provisoire) de cinq nouveaux sports (karaté, surf, escalade, skateboard, baseball-softball) aux Jeux de Tokyo en 2020, le Comité international olympique (C.I.O.) a inscrit, en juin 2017, quinze nouvelles épreuves au programme de ces Jeux de Tokyo. Les ajouts correspondent à trois critères: parité, mixité, disciplines susceptibles d’attirer un jeune public. Figurent ainsi au programme, par exemple, le relais 4 fois 400 mètres mixte (athlétisme), le basket-ball 3 contre 3, le B.M.X. freestyle (cyclisme), l’américaine (cyclisme), le double mixte en tennis de table, une épreuve par équipes mixte en judo, le relais par équipes mixte en triathlon. Lire la suite