Costis PALAMAS (1859-1943)

Poète grec

PalamasCostis Palamas, poète de premier plan, laisse une œuvre abondante. Il imposa par ailleurs la langue démotique (populaire) dans la littérature hellénique. Pour ce qui concerne les Jeux Olympiques, on lui doit les paroles de l’Hymne olympique, sur une musique de Spyridon Samaras, un compositeur grec peu connu. Joué pour la première fois en 1896, ce morceau devint l’Hymne olympique officiel en 1958. Les paroles sont les suivantes: «Esprit antique et éternel, créateur auguste/ de la beauté, de la grandeur et de la vérité/ Descends ici, parais, brille comme l’éclair,/ Dans la gloire de la terre et de ton ciel./ Dans la course et la lutte et le poids/ Des nobles jeux éclaire l’élan,/ Prépare la couronne faite de la branche immortelle,/ Et donne au corps la force de l’acier et la dignité./ Les campagnes, les monts, les mers brillent autour de toi,/ Comme un grand temple fait de pourpre et de blancheur,/ Et dans le temple ici accourent tous les peuples/ Pour se prosterner devant toi, Esprit antique et éternel.»

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire