Ernest Lee JAHNCKE (1877-1960)

Politicien et dirigeant sportif américain

1936JahnkeLe commodore Ernest Lee Jahncke fut le seul dirigeant sportif américain à se prononcer vigoureusement en faveur du boycottage par les États-Unis des Jeux Olympiques de Berlin, organisés par les nazis, en 1936. Aux États-Unis, la question juive est sensible et les appels au boycottage des Jeux de Berlin se multipliaient. Avery Brundage, président du Comité olympique américain, se rendit à Berlin à l’été de 1934 pour examiner la situation. À son retour, sa position fut non ambiguë: «Il faut participer aux Jeux.» Ernest Lee Jahncke ne se satisfit pas de cette réponse. Il insista, se fit plus pressant et s’adressa en novembre 1935 à Henri de Baillet-Latour, président du Comité international olympique (C.I.O.), exprimant clairement dans son courrier la menace d’un boycottage américain. En réponse, il fut exclu du C.I.O. peu avant les Jeux et remplacé par… Avery Brundage. Ernest Lee Jahncke fut le premier membre du C.I.O. à être exclu de l’institution. Il demeura le seul membre exclu jusqu’au scandale lié aux affaires de corruption entourant l’attribution des Jeux Olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire