François BRANDT (1874-1949)

Rameur néerlandais

Vainqueur du deux avec barreur aux Jeux de Paris en 1900, associé à Roelof Klein, François Brandt fut l’un des deux premiers Néerlandais couronnés champions olympiques. Détail amusant : le barreur de l’embarcation, Hermanus Brockmann, fut remplacé au dernier moment par un jeune garçon, beaucoup plus léger, qui est resté inconnu ! Mais ce jeune garçon était tellement léger que les Néerlandais ont dû lester l’embarcation de 5 kg, car le gouvernail sortait de l’eau. Durant ces Jeux, François Brandt prit aussi la troisième place en huit, l’équipage néerlandais étant devancé par les États-Unis et la Belgique ; pour cette épreuve, Hermanus Brockmann avait repris sa place de barreur et, selon l’entraîneur néerlandais, c’est ce qui coûta la victoire aux Pays-Bas ! Après avoir terminé ses études d’ingénierie civile à Delft, François Brandt travailla pour l’industrie ferroviaire jusqu’en 1938. Il fut alors ordonné évêque de l’Église catholique libérale pour les Pays-Bas et la Belgique et se consacra à son ministère.

©Pierre LAGRUE