Gehnäll PERSSON (1910-1976)

Cavalier suédois

1948PerssonGehnäll Persson mérite une mention au titre de l’olympisme inattendu, car il a privé son pays d’une médaille d’or dans la compétition équestre de dressage pour une raison bien étrange. Aux Jeux Olympiques de Londres, en en 1948, si le cavalier suisse Hans Moser, sur Hummer, remporta la médaille d’or, devant le Français André Jousseaume, montant Harpagon, le classement par équipes valut à la Suède la médaille d’or, devant la France, du moins provisoirement. Mais, selon le curieux règlement de l’époque, il convenait d’être militaire et officier pour participer aux épreuves équestres de dressage. Or Gehnäll Persson n’était que sergent et avait été promu officier à titre temporaire. Un membre français de la Fédération internationale d’équitation portera réclamation. Cette réclamation sera entendue, et la France récupérera de manière peu glorieuse la médaille d’or. Ce manque de fair-play eut néanmoins une heureuse suite: le règlement des épreuves de dressage sera modifié, lesquelles seront ouvertes aux civils comme aux militaires. Gehnäll Persson participera de nouveaux aux Jeux Olympiques en 1952 et en 1956. À chaque fois, il obtiendra la médaille d’or dans la compétition de dressage par équipes, sans que personne n’ait rien à objecter.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire