Georgios AVEROFF (1815-1899)

Mécène, homme d’affaires et philanthrope grec

1896GAveroffLe mécénat accompagne de multiples activités humaines. Il a bien sûr cours pour ce qui est du sport, et au premier chef pour les jeux Olympiques. Pourquoi souligner l’importance de Georgios Averoff pour les Jeux? Tout simplement parce que, sans lui, les jeux Olympiques n’eussent sans doute jamais vu le jour. Georgios Averoff était un Grec d’Épire expatrié, qui avait a fait fortune, en Égypte puis en Russie, dans le commerce du coton et des céréales. Le stade Panathénaïque d’Athènes devait être rénové pour que s’y tiennent les principales épreuves des Iers jeux Olympiques, en 1896. Or l’argent faisait cruellement défaut, et les dépenses allaient croissant. Georgios Averoff offrit 1 million de drachmes pour financer cette rénovation, et couvrir les dépenses courantes. Il se vit remercié de ses largesses par la famille royale : sa statue, en marbre du Pentélique, fut érigée à l’entrée du stade et inaugurée à la veille de l’ouverture des Jeux.

Notons par ailleurs que Georgios Averoff ne s’intéressait pas seulement à la chose sportive. Il était avant tout patriote. Ainsi, il finança également en partie la construction d’un navire de guerre, un cuirassé auquel la Grèce a donné son nom, le Georgios-Averoff. Ce navire étant de taille à affronter les puissantes flottes de l’époque, l’Empire ottoman comme l’Empire russe se lancèrent dans une course à l’armement. Georgios Averoff contribua donc à la fois à envoyer le message de paix de l’olympisme et à précipiter les intentions belliqueuses de l’époque. Le Georgios-Averoff fut mis à l’eau en 1909, soit dix ans après le décès du mécène.

©Pierre LAGRUE

1 réponse

Laisser un commentaire