Helene MAYER (1910-1953)

Escrimeuse allemande

1936Meyer (2)Helene Mayer remporta la médaille d’or dans la compétition de fleuret aux Jeux Olympiques d’Amsterdam, en 1928, la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. La seconde mérite qu’on s’y arrête. Helene Mayer avait quitté l’Allemagne en 1931, avant l’arrivée des nazis au pouvoir, pour suivre des études en France puis aux États-Unis. Juive, elle continua bien sûr de vivre aux États-Unis avec l’avènement d’Hitler en 1933. En 1936, elle fut rappelée par l’Allemagne pour participer aux Jeux de Berlin. Les nazis voulaient ainsi prouver que les juifs n’étaient pas exclus des compétitions, alors que, aux États-Unis, de nombreuses voix appelaient au boycottage de ces Jeux de Berlin. Helene Mayer accepta, et des personnalités telles que Thomas Mann critiquèrent son choix. Helene Mayer fut en fait la seule concurrente juive de l’équipe d’Allemagne durant ces Jeux, ce qu’elle ignorait. Sur le podium, elle fut contrainte d’arborer un brassard à la croix gammée et de faire le salut nazi. Cette attitude lui sera reprochée. Il convient pourtant de préciser que sa mère et deux de ses frères continuaient de vivre en Allemagne, et que l’escrimeuse n’eut guère le choix en la circonstance. Helene Mayer deviendra citoyenne américaine en 1940.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire