Irving BAXTER (1876-1957)

Athlète américain

Irving Baxter brilla aux Jeux Olympiques de Paris, en 1900, où il obtint 2 médailles d’or et 3 médailles d’argent. Il remporta notamment 2 médailles d’or le même jour, dans des circonstances très particulières sur le terrain de la Croix-Catelan. En effet, le 15 juillet, il gagna le concours de saut en hauteur (1,90 m) ; il décida alors de tenter de battre le record du monde : or la foule se pressa autour de lui pour l’admirer, mais, avec la présence de tous ces spectateurs au bord du sautoir, il ne pouvait pas prendra son élan et… renonça à son pari. Juste après se déroulait le concours de saut à la perche, pour lequel il n’était pas inscrit. Or, entre un changement de programme, le fait que le concours se déroulât le jour du Seigneur, les meilleurs concurrents américains (Charles Dvorak, Daniel Horton et Bascom Johnson) ne se trouvaient pas sur le terrain de la Croix-Catelan. En toute hâte, Irving Baxter se dirigea vers le sautoir et, avec une performance très modeste (3,30 m), il devint champion olympique de saut à la perche ! Le lendemain, il termina à la seconde place dans les trois concours de sauts sans élan, tous remportés par son compatriote Ray Ewry.

La légende dit qu’Irving Baxter se trouva encore au cœur d’une polémique lors du concours de saut à la perche du Championnat de Grande-Bretagne en 1901 : il avait oublié sa perche ; or comme le seul autre concurrent de ce concours refusait de lui en prêter une, il déracina un mât et participa à l’épreuve avec cet engin de fortune. Diplômé de l’université de Pennsylvanie, Irving Baxter fut admis au barreau de l’État de New York et exerça la profession d’avocat puis de juge.

©Pierre LAGRUE