Karl RITTER VON HALT (1891-1964)

Dirigeant sportif allemand

RITTER2Karl Ritter von Halt fut le président du comité d’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de Garmisch-Partenkirchen, en 1936. Il s’acquitta parfaitement de sa tâche, et les Jeux d’hiver de Garmisch-Partenkirchen servirent de répétition générale pour les Jeux d’été de Berlin, orchestrés par la propagande nazie. Puis Karl Ritter von Halt occupa le poste de Reichssportführer de 1944 à 1945, date de la dissolution de la Nationalsozialistischer Reichsbund für Leibesübungen (Fédération nationale-socialiste pour l’éducation physique) par les Alliés, après la défaite et la capitulation de l’Allemagne nazie. Élu membre du Comité international olympique (C.I.O.) en 1937, Karl Ritter von Halt resta en fonction jusqu’en 1945. Exclu, il fut réintégré après les Jeux Olympiques de Londres, en 1948: le mouvement olympique ne lui tint visiblement pas rigueur de ses accointances avérées avec les nazis. De plus, Karl Ritter von Halt, membre du Volksturm, avait été fait prisonnier par l’armée soviétique: le C.I.O. joua de son influence et obtint que l’U.R.S.S. le libère à la fin de 1949. Puis, quand se posa la question de l’intégration de la R.D.A dans le mouvement olympique, Karl Ritter von Halt considéra qu’il ne représentait que la R.F.A. Il fut visiblement récompensé de cette position, car il dirigea le Comité olympique ouest-allemand de 1951 à 1961. Karl Ritter von Halt est une des incarnations de l’intégration de certains membres de l’élite nazie dans la nouvelle Allemagne de l’après-guerre.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire