Le jour du Seigneur fatal à Meyer Prinstein

Jamais le dimanche !

BIBLEAux Jeux Olympiques de Paris, en 1900, le concours de qualification du saut en longueur se déroula le 14 juillet. L’Américain Meyer Prinstein réussit une excellente performance: 7,17 mètres. Il devançait nettement son compatriote Alvin Kraenzlein (6,93 mètres). À l’époque, les performances réalisées lors des épreuves de qualification étaient prises en compte pour établir le classement définitif. Prinstein pensait donc que ce saut remarquable lui vaudrait la victoire. En effet, la finale se déroulait le lendemain, un dimanche donc, et l’université de Syracuse décida d’interdire à ses athlètes, même à Prinstein (pourtant juif), de participer à cette compétition en ce jour du Seigneur. Kraenzlein, qui défendait les couleurs de l’université de Pennsylvanie, fut quant à lui autorisé à concourir. Ce dimanche-là, il réussit 7,18 mètres, et parvint donc à améliorer d’un petit centimètre la performance de Prinstein, lequel fut privé du titre olympique. Cette situation causa un malaise certain. Kraenzlein aurait en effet indiqué à Prinstein que lui non plus ne concourrait pas un dimanche…

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire