Les Jeux d’Athènes de 2004 creusent le déficit public

Des Jeux à la crise de la dette

2004AthènesLors de la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d’Athènes, en 2004, Gianna Angelopoulos-Daskalaki, présidente du comité d’organisation, félicita ses compatriotes: «Nous avons montré au monde les grandes réalisations dont les Grecs sont capables.» Mais un petit pays comme la Grèce (11 millions d’habitants, un P.N.B. de quelque 12000 euros par habitant en 2004) avait-il les moyens d’organiser les Jeux Olympiques, devenus une entreprise colossale? Ainsi, le déficit public, qui connaissait une baisse constante depuis 1999, remonta à 7,5 p. 100 du P.I.B. après les Jeux: les Grecs vont bientôt payer lourdement la facture olympique, le pays entrant dans une crise économique et financière dramatique…

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire