Luz LONG (1913-1943)

Athlète allemand

1936Long-livreLuz Long obtint la médaille d’argent du concours de saut en longueur des Jeux Olympiques de Berlin, en 1936, à l’issue d’un duel resté célèbre avec Jesse Owens.

Déjà, selon Jesse Owens, lors des qualifications, Luz Long fit preuve d’un grand fair-play: il aurait conseillé à Jesse Owens, en passe d’être éliminé car il avait mordu ses deux premiers essais, de reculer ses marques; Owens l’écouta et obtint sa place pour la finale (cet épisode est sujet à caution; Jesse Owens l’aurait inventé pour honorer Luz Long, car les deux hommes devinrent réellement amis après les Jeux). Lors de la finale, Jesse Owens et Luz Long étaient à égalité (7,84 m); à son avant-dernier essai, Long retomba à 7,87 m et prit la tête; Owens s’élança et répliqua: 7,94 m. Dernier essai: Long manqua son appel; Owens, champion olympique de ce fait, aiguillonné par l’amour-propre, jaillit et retomba à 8,06 m, établissant un record olympique qui allait tenir jusqu’en 1960. Les deux hommes posèrent alors côte à côte pour les photographes. À ce sujet, l’athlète et humaniste français Stéphane Diagana déclarera: «C’est pour moi le plus beau pied de nez fait à Hitler. Comme si Hitler et toute la propagande nazie n’existaient même pas, comme si la réalité était suspendue.» Luz Long sera vertement réprimandé par Rudolf Hess, un des plus proches collaborateurs de Hitler. Pour cet outrage, il faillit être envoyé sur le front de l’Est au plus fort de la guerre.

Luz Long est mort lors du débarquement allié en Sicile, durant la Seconde Guerre mondiale. Peu avant, craignant le pire, il avait écrit à Jesse Owens: «J’ai la sensation que celle-ci sera ma dernière lettre, donc quand tu retourneras en Allemagne, une fois la guerre finie, va voir mon fils et dis-lui qui était son père, je t’en prie, Jesse, raconte-lui comment deux hommes, sur cette terre, peuvent être amis.»

Il faut souligner que, dans le film Olympia (Les Dieux du stade) de Leni Riefenstahl consacré aux Jeux de Berlin en 1936, on ne voit aucune image de Luz Long félicitant Jesse Owens…

 

©Pierre LAGRUE

1 réponse

Laisser un commentaire