Marie DOLLINGER (1910-1995)

Athlète allemande

DOLLINGERCe n’est certes pas très fair-play, mais on peut parfois se réjouir de la maladresse d’un champion, en l’occurrence d’une championne. En effet, Marie Dollinger causa une immense déception au public allemand fanatisé lors des Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. Cette jeune femme, qui avait participé aux Jeux Olympiques en 1928 et en 1932 sans réussite, pensait briller aux Jeux de Berlin. Elle termina seulement quatrième du 100 mètres. Cependant, elle pensait obtenir l’or dans le relais 4 fois 100 mètres. Un nouveau triomphe allemand s’annonçait en effet, car Marie Dollinger et ses trois coéquipières (Emmy Albus, Ilse Dörffeldt et Käthe Krauss) avaient battu le record du monde dès les séries (46,4 s). En finale, les Allemandes comptaient 10 mètres d’avance sur leurs rivales, mais Marie Dollinger, dernière relayeuse, laissa tomber le témoin que lui tendait Ilse Dörffeldt, et le succès alla aux Américaines. Le public nazi fut privé d’une occasion de manifester son chauvinisme. Tant mieux.

À noter que l’époux de Marie Dollinger, Friedrich Hendrix, avait obtenu la médaille d’argent dans le relais 4 fois 100 mètres aux Jeux Olympiques de Los Angeles en 1932, et que leur fille, Brunhilde Hendrix, obtiendra la médaille d’argent dans le relais 4 fois 100 mètres aux Jeux Olympiques de Rome en 1960.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire