Qui étaient MM. Hohrod et Eschbach ?

Pierre de Coubertin champion olympique en 1912 !

1912HorodDans le cadre des Jeux Olympiques de Stockholm, en 1912, une idée chère à Pierre de Coubertin fut mise en œuvre: pour la première fois, des concours «d’art et de littérature» (architecture, sculpture, peinture et musique) furent organisés. En littérature, le jury fut séduit par l’Ode au sport, un poème en prose de neuf strophes, texte bilingue français-allemand, signé de MM. Hohrod et Eschbach. Ce texte court mettait en valeur les vertus du sport («Tu es la Beauté! Tu es la Justice! Tu es l’Audace! Tu es l’Honneur! Tu es la Joie! Tu es la Fécondité! Tu es le Progrès!»…). Surtout, le fait qu’il fût publié en version bilingue, ce qui n’est pas anecdotique au regard des tensions politiques du moment entre la France et l’Allemagne, lui sembla relever de l’idéal olympique. Rapidement, il s’avéra que MM. Hohrod et Eschbach n’étaient qu’une seule et même personne, et que sous ce double pseudonyme se cachait Pierre de Coubertin lui-même, auteur de ce poème, qui avait souhaité concourir de manière anonyme, afin de ne pas influencer le jury. Pierre de Coubertin fut donc médaillé d’or de ses propres Jeux…

Remercions l’historien du sport Jean Durry d’avoir réussi à éclaircir le mystère de la naissance de MM. Hohrod et Eschbach.

Laisser un commentaire