Ron CLARKE (1937-2015)

Athlète australien

CLARKE2Ron Clarke fait partie de ces champions auxquels les Jeux Olympiques n’ont pas vraiment souri. Il fut pourtant considéré à juste titre comme le meilleur coureur de demi-fond des années 1960. Ainsi, il établit 17 records du monde. Il réalisa son plus grand exploit en 1965, en améliorant le record du monde du 10000 mètres de plus de 30 secondes. Mais Ron Clarke ne possédait pas de finish, ne savait pas sprinter dans les derniers hectomètres d’une course… Ainsi, en 1964, aux Jeux Olympiques de Tokyo, il n’obtint que la médaille de bronze dans le 10000 mètres, devancé par un champion de moindre envergure, l’Américain Bill Mills, et par le Tunisien Mohammed Gammoudi. Il pensait pouvoir prendre sa revanche en 1968 aux Jeux de Mexico. Mais, cette année-là, il fut vaincu par l’altitude. En effet, les courses se déroulant à plus de 2000 mètres d’altitude, les athlètes des hauts plateaux, habitués à ces conditions spéciales, bénéficiaient d’un avantage certain. Aussi, Ron Clarke dut encore baisser pavillon dans le 10000 mètres face à un athlète d’ordinaire beaucoup moins fort, le Kenyan Naftali Temu. Pourtant, Clarke puisa dans ses réserves ce jour-là, puisqu’il s’écroula, quasi évanoui, après l’arrivée de cette course.

À noter que Ron Clarke avait déjà fait l’actualité olympique en 1956. Ce jeune espoir du sport australien eut l’honneur d’embraser la vasque olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Melbourne.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire