Sobriquets en athlétisme : E-F-G

Jonathan EDWARDS (Grande-Bretagne)

  • Surnom : Le Goéland

Le champion olympique du triple saut en 2000 fut surnommé Le Goéland à l’occasion des Championnats du monde de Göteborg, en 1995. Lors de la finale, il devint le premier homme à dépasser les 18 mètres. Ce jour-là, il semblait «planer». Il s’agit bien sûr d’une référence au livre de Richard Bach Jonathan Livingstone le goéland, adapté au cinéma par Hall Bartlett.

Hicham EL GUERROUJ (Maroc)

  • Surnom : Le Prince du désert

Le merveilleux miler marocain, double champion olympique (1500 m, 5000 m) en 2004, avait l’habitude de préparer sa saison en s’entraînant durement dans le désert marocain. Ses succès lui ont valu d’être surnommé Le Prince du désert, notamment par la presse française.

 

Ray EWRY (États-Unis)

  • Surnoms : The Human Frog (La Grenouille humaine), L’Homme-caoutchouc

Ray Ewry, spécialiste des sauts sans élan (8 médailles d’or aux Jeux Olympiques de 1900 à 1908), fut surnommé The Human Frog (La Grenouille humaine) ou L’Homme-caoutchouc pour son exceptionnelle détente. À noter qu’il se tourna vers cette discipline particulière car, victime de la polio dans son enfance, il ne pouvait alors pas courir, et de ce fait ne pouvait pas prendre son élan.

 

Robert FAZEKAS (Hongrie)

  • Surnoms : Le Moustique, Monsieur Bricolage

Le discobole hongrois Robert Fazekas fut surnommé Le Moustique dans sa jeunesse par ses camarades, en raison de son gabarit modeste. C’est peut-être ce qui le poussa à recourir aux anabolisants, à tenter maladroitement de frauder lors du contrôle antidopage aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 (il utilisa un mini-réservoir, dissimulé dans le rectum, contenant de l’urine «propre»). Cela lui valut d’être disqualifié et d’être surnommé par ses compatriotes Monsieur Bricolage.

 

Al FEUERBACH (États-Unis)

  • Surnom : Little Big Shot

Al Feuerbach, recordman du monde du lancer du poids (21,82 m, 1973), fut surnommé Little Big Shot par ses compatriotes car il était le «plus petit des grands lanceurs» (1,85 m).

 

Marcello FIASCONARO (Italie)

  • Surnom : March le Springbok

Marcello Fiasconaro, recordman du monde du 800 mètres (1973), était sud-africain. À l’époque, les athlètes du pays de l’apartheid étaient interdits de compétition. Il prit donc la nationalité italienne et devint March le Springbok (Springbok est le surnom donné aux rugbymen sud-africains).

 

John FLANAGAN (États-Unis)

  • Surnom : Le Policier irlandais

John Flanagan, triple champion olympique du lancer du marteau (1900, 1904, 1908,) fut surnommé Le Policier irlandais tout simplement parce qu’il était policier et d’origine irlandaise. Parfois, les chroniqueurs manquent d’imagination et vont au plus simple…

 

Dick FOSBURY (États-Unis)

  • Surnom : Man Flop

Voici un cas rare en matière de sobriquets. Ce n’est pas le sportif qui reçut un surnom, mais sa technique. En 1968 à Mexico, Fosbury devint champion olympique du saut en hauteur en franchissant la barre sur le dos ! Le Fosbury Flop était né…

 

Brendan FOSTER (Grande-Bretagne)

  • Surnom : Big Bren

Brendan Foster, spécialiste du demi-fond, champion d’Europe du 5000 mètres en 1974, fut surnommé Big Bren par ses compatriotes en référence à la régularité de la grosse horloge de Westminster (Big Ben) et, par consonance, avec le mot brain (cerveau). Jeu de mots facile…

 

Rodion GATAULINE (U.R.S.S.)

  • Surnom : Le Dauphin

Le perchiste soviétique Rodion Gatauline fut surnommé Le Dauphin en référence au maître, Sergueï Bubka. Il fut en effet le deuxième homme à franchir une barre à 6 mètres (en 1989), mais demeura toujours dans l’ombre de celui qu’on surnommait Le Tsar.

 

Haïlé GEBRESSELASSIÉ (Éthiopie)

  • Surnoms : Gébré, Le Petit Homme Vert de l’athlétisme, L’Homme aux semelles de vent

Le nom d’Haïlé Gebresselassié, champion olympique du 10000 mètres en 1996 et 2000, étant un peu compliqué à prononcer pour certains commentateurs, ceux-ci le surnommèrent Gébré. Petit, courant avec le maillot vert de son pays, il devint tout naturellement Le Petit Homme Vert de l’athlétisme. Plus poétiques, certains chroniqueurs le baptisèrent L’Homme aux semelles de vent en référence à la légèreté de sa foulée.

 

Fernand GONDER (France)

  • Surnom : L’Aimable Casse-cou

Fernand Gonder, recordman du monde du saut à la perche en 1904, fut surnommé L’Aimable Casse-cou par la presse car cet ancien séminariste était connu pour sa courtoisie.

 

Fortune GORDIEN (États-Unis)

  • Surnoms : Le Magicien, Infortuné

Fortune Gordien, recordman du monde du lancer du disque dans les années 1950, fut surnommé Le Magicien car son père était un célèbre illusionniste et que lui-même se laissera gagner par la «magie» de Hollywood, en tournant dans plusieurs films. Les Français le surnommèrent Infortuné, jeu de mots avec son prénom, car il ne réussit jamais à devenir champion olympique.

 

Maurice GREENE (États-Unis)

  • Surnoms : Le Pitbull, The Kansas Canonball (Le Boulet de canon du Kansas), The Kansas Comet (La Comète de Kansas City)

Maurice Greene, triple champion du monde, recordman du monde et champion olympique du 100 mètres (2000), fut surnommé Le Pitbull car il avait un pitbull tatoué sur son bras. Il fut également appelé The Kansas Canonball (Le Boulet de canon du Kansas) ou The Kansas Comet (La Comète de Kansas City) pour sa puissance et car il est né à Kansas City.

 

Florence GRIFFITH-JOYNER (États-Unis)

  • Surnoms : Flo-Jo, La Panthère

Florence Griffith-Joyner, double recordwoman du monde des 100 et 200 mètres, championne olympique des 100 et 200 mètres en 1988, commença de courir sous son nom de jeune fille, Griffith. Puis, mariée à Al Joyner, elle employa son double nom. Pour les fans et journalistes, elle devint rapidement tout simplement Flo-Jo. Son autre surnom, La Panthère, moins connu, est lié au fait qu’elle avait toujours des ongles longs comme des griffes.

 

Joseph GUILLEMOT (France)

  • Surnom : Tête de cochon

Joseph Guillemot, champion olympique du 5000 mètres en 1920, était surnommé Tête de cochon par la presse pour son foutu caractère.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire