Stanislawa WALASIEWICZ (1911-1980)

Athlète polonaise

1932STELLAStanislawa Walasiewicz remporta le 100 mètres aux Jeux Olympiques de Los Angeles, en 1932. Sa destinée mérite qu’on s’y arrête au titre de l’olympisme inattendu. Déjà, Stanislawa Walasiewicz, née en Pologne, vivait à Cleveland (Ohio) depuis l’âge de 3 mois. En 1928, des épreuves d’athlétisme furent pour la première fois ouvertes aux femmes aux Jeux Olympiques. La jeune Stanislawa Walasiewicz aurait souhaité y participer sous les couleurs des États-Unis, mais ce fut impossible car elle demeurait de nationalité polonaise. Elle décida donc de concourir sous le maillot de la Pologne. Elle brilla aux Jeux Olympiques de Los Angeles, en 1932, remportant le 100 mètres en égalant le record du monde (11,9 s). Peu après les Jeux, elle établit les records du monde du 60 mètres (7,4 s) et du 100 mètres (11,8 s). En 1936, aux Jeux de Berlin, Stanislawa Walasiewicz obtint la médaille d’argent sur 100 mètres, devancée par l’étoile américaine Helen Stephens. Stanislawa Walasiewicz se distingua encore lors des premiers Championnats d’Europe féminins d’athlétisme, organisés à Vienne en 1938, en remportant les 100 et 200 mètres. Mariée à un Américain en 1947, elle fut naturalisée américaine et, dès lors, fut connue sous le nom de Stella Walsh. Elle trouva la mort en 1980, touchée par une balle perdue lors d’un braquage. Or l’autopsie révéla qu’elle avait des organes génitaux masculins, bref qu’elle était hermaphrodite. De nos jours, Stanislawa Walasiewicz ne serait pas autorisée à participer à des compétitions féminines. Les palmarès olympiques ne furent pas pour autant révisés.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire