Susan HOLLOWAY (1955- )

Sportive canadienne

holloway2 (2)Susan Holloway présente la singularité d’avoir participé aux Jeux d’hiver puis aux Jeux d’été ; en outre, la guerre froide olympique eut une influence sur sa carrière. Bonne skieuse de fond, elle prend part aux Jeux Olympiques d’hiver à Innsbruck, en 1976, se classant trente-deuxième du 10 kilomètres et, avec l’équipe canadienne, septième du relais 4 fois 5 kilomètres. Toujours en 1976, elle participe aux Jeux d’été de Montréal, en kayak, se classant huitième du 500 mètres K2. Elle espérait briller aux Jeux de Moscou, en 1980, car elle était désignée porte-drapeau du Canada : mais le boycottage de ces Jeux par les États-Unis et leurs alliés, dont le Canada, la priva de cette joie. Enfin, en 1984, aux Jeux de Los Angeles, elle obtint deux médailles olympique en kayak (argent en K2, bronze en K4) : cette fois, le boycottage des Jeux par l’Union soviétique et ses pays satellites lui fut favorable, car les meilleures kayakistes, presque toutes issues du bloc de l’Est, étaient absentes.

©Pierre LAGRU



Gert FREDRIKSSON (1919-2006)

Kayakiste suédois

Fredriksson 1948 (2)Gert Fredriksson domina sa discipline de 1948 à 1960, remportant sept titres de champion du monde et huit médailles olympiques, dont six en or. Ce palmarès exceptionnel et son extraordinaire longévité font de lui l’un des plus célèbres kayakistes de l’histoire.

Gert Fredriksson gagne haut la main les épreuves de kayak individuel (K1) sur 1 000 mètres et 10 000 mètres lors des Jeux Olympiques de Londres en 1948. En 1952, aux Jeux d’Helsinki, il conserve son titre sur 1 000 mètres, mais doit se contenter de la médaille d’argent sur 10 000 mètres, battu par le Finlandais Thorvald Strömberg. Fredriksson remporte les deux courses de K1 pour la seconde fois aux Jeux de Melbourne en 1956.

Il revient une dernière fois sur la scène olympique, à Rome, en 1960 : à 41 ans, il est médaillé de bronze sur 1 000 mètres en K1 et obtient la médaille d’or en K2, associé à Sven-Olov Sjödelius. Il met alors un terme à sa carrière sportive.

©Pierre LAGRUE



Benjamin BOUKPETI (1981- )

Kayakiste togolais

boukpetiDevenir le premier médaillé olympique de son pays vaut bien une mention. Même une mention au titre de l’olympisme inattendu quand le champion brille dans une discipline inconnue dans son pays, faute d’infrastructures. Bravo donc à Benjamin Boukpeti, d’autant que ses qualités humaines font de lui un olympien au glorieux sens du terme. Lire la suite