Usain Bolt est-il le plus grand champion de l’histoire ?

Le plus grand sprinter, sans discussion…

Usain Bolt a terminé sa trajectoire sportive le 13 août 2017, battu et blessé. Héros au sens de la mythologie grecque, il est redevenu en un instant un simple mortel. En fait, cette fin ne renforcerait-elle pas sa légende? Sans les exploits de Bolt, accompagnés de sa fraîcheur et de sa disponibilité, l’athlétisme aurait vécu depuis dix ans au rythme des affaires de dopage, des victoires frelatés, des triomphes sans âme. La fin de la carrière de Bolt va donc laisser un immense vide pour l’athlétisme, et ce sport va devoir trouver un moyen pour le combler, afin d’éviter de connaître un relatif anonymat médiatique hors des rendez-vous olympiques.

Aux Jeux Olympiques, Usain Bolt a remporté les 100 mètres, 200 mètres et relais 4 fois 100 mètres en 2008 à Pékin, en 2012 à Londres, en 2016 à Rio. Une performance unique et qui restera inégalée. Aux Championnats du monde, il s’est adjugé onze médailles d’or. La question de savoir si Bolt est le plus grand sportif de l’histoire se pose. Pour ce qui est du sprint, pas de doute, il est le plus grand. Certes, on ne sait pas quel aurait été le palmarès des Américains Bob Hayes et Jim Hines si le contexte du sport amateur des années 1960 ne les avait pas contraints à quitter les pistes pour monnayer leur talent dans des équipes de football américain. Certes, on ne sait pas quelle aurait été la destinée sportive de l’Américain Tommie Smith s’il n’avait pas sacrifié sa carrière pour défendre la cause des Noirs américains en levant un poing ganté de noir sur le podium du 200 mètres des Jeux Olympiques en 1968 à Mexico. En revanche, on sait que, dans le contexte de l’athlétisme professionnel, seuls les Américains Carl Lewis et Michael Johnson (recordman du monde des 200 et 400 mètres) peuvent lui être comparés. Mais, sans aucun doute, «Lightning Bolt» a surpassé tous leurs exploits.

Pour le reste…

Déterminer quel est le plus grand champion de l’histoire relève bien sûr du débat subjectif. En plus des performances pures, le charisme et la trace laissée dans son sport sont des éléments importants de l’auto-discussion. Michael Phelps a bien sûr remporté 23 médailles d’or olympiques, mais la natation est propice à ce type d’exploits par la multiplication des épreuves. Jesse Owens est loin de posséder un palmarès approchant celui de Bolt; mais ses triomphes aux Jeux de Berlin en 1936 ont constitué un camouflet pour Hitler et les nazis. Pelé a révolutionné le football. Muhammad Ali a régné sur la boxe, et il est aussi devenu un emblème du courage, n’hésitant pas à mettre en jeu sa carrière et sa liberté pour défendre de justes causes politiques.

Alors, Bolt, Owens, Pelé, Ali, un autre?

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire