Werner EGK (1901-1983)

Musicien allemand

EGK-OKWerner Egk, de son vrai nom Werner Joseph Mayer, composa essentiellement des œuvres lyriques sur des textes d’auteurs tels qu’Ibsen, Gogol… et des ballets. Mais si Werner Egk mérite mention au titre de l’olympisme inattendu, c’est parce qu’il fut champion olympique. En effet, en 1936 à Berlin, il obtint une médaille d’or, dans le cadre des «concours d’art et littérature» chers à Pierre de Coubertin, dans la catégorie «musique pour orchestre», pour Olympische Festmusik (Musique de la fête olympique). On n’est jamais mieux servi que par soi-même… En effet, les positions de Werner Egk durant le régime nazi demeurent sujet de controverses. Werner Egk n’épousa pas les thèses nazies, mais il fit preuve d’opportunisme, notamment en créant des œuvres pouvant plaire aux dirigeants hitlériens, en valorisant les thèmes folkloriques promus par Goebbels. Werner Egk ne fut pas inquiété durant les opérations de dénazification.

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire