Charles BACON (1885-1968)

Athlète américain

Aujourd’hui, Charles Bacon ne serait pas sacré champion olympique du 400 mètres haies. Ce champion américain d’origine irlandaise le fut pourtant, en 1908 aux Jeux de Londres, malgré une faute technique : durant la finale, il changea brièvement de couloir et franchit la mauvaise haie. Néanmoins, il ne fut pas disqualifié, car le jury considéra qu’il n’avait pas bénéficié d’un avantage. Il est vrai qu’il devançait son compatriote Harry Hillman, et qu’une disqualification n’aurait pas bénéficié à un Britannique. On note que, durant les séries, Charles Bacon avait établi une nouvelle meilleure performance mondiale (57,0 s), améliorée par Harry Hillman en demi-finale (56,4 s). En finale, Charles Bacon s’imposa en 55,0 s. En 1912, quand elle établira la première liste officielle des records du monde, la Fédération internationale d’athlétisme considérera ce temps comme le premier record du monde du 400 mètres haies, sans tenir compte du fait que Charles Bacon s’était trompé de couloir. Harry Hillman, quant à lui, avait été sacré champion olympique en 1904 à Saint Louis, en 53,0 s (mais la hauteur des haies était de 76 cm et non pas de 91 cm comme c’est la norme). Charles Bacon avait déjà participé aux Jeux de Saint Louis, en 1904, sur 1 500 mètres, et aux « Jeux intercalaires » d’Athènes, en 1906, sur 400 et 800 mètres, sans obtenir de médaille.

©Pierre LAGRUE