Coubertin incompris en 1892

Encore un long chemin de deux années…

1892-COUBERTIN2Pierre de Coubertin, on le sait, est le père des Jeux Olympiques modernes. Son idée fut adoptée dans l’enthousiasme lors d’un congrès tenu à la Sorbonne à Paris du 16 au 23 juin 1894. Pourtant, moins de deux ans plus tôt, cette idée avait suscité l’incompréhension de tous. C’est en effet le 25 novembre 1892, déjà à la Sorbonne, qu’il exposa pour la première fois, son grand projet: faire renaître les jeux Olympiques. Mais son auditoire, qui la plébiscitera en 1894, ne manifesta que doute et incompréhension. Parmi les questions qui fusèrent: «Quels Jeux Olympiques, une copie des Jeux grecs?»; «Et où cela, en Grèce?»; «Est-ce que ces Jeux seront reconstitués sur une scène de théâtre?»; «Qui participera, seulement des Français?». Coubertin répondit qu’il s’agirait «de Jeux à l’échelle du monde, de Jeux ouverts à tous, à tous les pays, à toutes les races, à toutes les religions». Dans l’assistance, l’incompréhension laissa place à la moquerie: «Nous verrons des Indiens, des Noirs et des Chinois…» Coubertin, considéré comme un doux rêveur, quitta la Sorbonne dépité. Pourtant, son idée allait cheminer…

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire