Jay GOULD II (1888-1945)

Joueur de paume américain

Le jeu de paume, discipline typiquement anglaise, ne fut présent qu’une seule fois aux Jeux Olympiques, en 1908 à Londres, évidemment. Et la déception des Anglais fut à la hauteur de leurs espérances : en effet, l’Américain Jay Gould II s’imposa devant 10 Britanniques. En outre, durant le tournoi, Jay Gould II remporta toutes ses parties sans perdre le moindre set. Il faut dire que Jay Gould II pouvait bénéficier des meilleures conditions d’entraînement, dégagé de tout souci financier : il était en effet le petit-fils du multimillionnaire Jay Gould, magnat des chemins de fer et spéculateur en Bourse. Ainsi, en 1900, un cour privé fut construit dans la propriété familiale de Lakewood (New Jersey). Par ailleurs, il bénéficia des conseils des plus grands professeurs, tels que Frank Forester. Ainsi, Jay Gould II remporta son premier titre de champion des États-Unis à 17 ans, et il le conserva chaque année jusqu’à sa retraite sportive, en 1926. Par la suite, il n’eut jamais besoin de travailler. Il géra la fortune familiale et ses intérêts immobiliers depuis ses bureaux de New York… dans lesquels il avait fait construire un court de tennis et de paume.

©Pierre LAGRUE