Le premier champion disqualifié pour dopage aurait bu deux bières

Premier dopé, première excuse…

bièreC’est en 1968, aux Jeux Olympiques de Grenoble et de Mexico, que les premiers contrôles antidopage furent instaurés. Et le premier champion contrôlé positif fut le Suédois Hans-Gunnar Liljenwall, un spécialiste du pentathlon moderne. Il fut en effet convaincu de dopage en raison de traces excessives d’alcool dans les urines. Il déclara avoir bu deux bières avant l’épreuve de tir pour évacuer la tension nerveuse. Hans-Gunnar Liljenwall est le premier d’une trop longue liste de dopés, et le premier à avancer une explication curieuse… Sa faute semble pourtant aujourd’hui bien vénielle, à l’heure de l’EPO et de l’hormone de croissance…

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire