Madge SYERS (1881-1917)

Patineuse britannique

Syers-2-tenderSportive complète (elle était une excellente nageuse et bonne cavalière), Madge Syers fut à la fois la première championne du monde et la première championne olympique de patinage artistique. Surtout, elle provoqua une révolution dans le monde du patinage. En effet, les Championnats du monde furent créés en 1896 à Saint-Pétersbourg, et ils étaient réservés aux hommes. Or Madge Syers s’aperçut qu’aucun règlement n’interdisait aux femmes de participer à cette compétition, et elle concourut avec les hommes aux Championnats du monde de Londres en 1902 : vêtue d’une jupe allant jusqu’aux chevilles, elle prit la deuxième place, derrière le Suédois Ulrich Salchow. La Fédération internationale de patinage modifia alors son règlement, interdisant aux femmes de concourir avec les hommes, car « la longueur des jupes empêche les juges de bien voir les pieds des patineuses ». Madge Syers contourna de nouveau la difficulté, et lança une nouvelle mode, en patinant avec une jupe à mi-mollet. En 1906, la Fédération internationale décida donc de créer un Championnat du monde féminin, et Madge Syers remporta le titre, qu’elle conserva l’année suivante. En 1908, le patinage artistique fut inscrit au programme des Jeux Olympiques (d’été) de Londres : à vingt-sept ans, Madge Syers se distingua de nouveau, remportant la médaille d’or dans la compétition féminine et une médaille de bronze dans l’épreuve en couple, avec son mari et entraîneur Edgar Syers. Madge Syers mit alors un terme à sa carrière, pour raisons de santé. Elle décéda des suites d’une crise cardiaque en 1917.

©Pierre LAGRUE