Sobriquets en athlétisme : P-Q

Charlie PADDOCK (États-Unis)

  • Surnoms : L’Homme le plus rapide du monde, L’Homme volant, L’Américain aux talents les plus variés

Charlie Paddock fut surnommé L’Homme le plus rapide du monde ou L’Homme volant par la presse américaine dans les années 1920, quand il détint les records du monde du 100 yards et du 100 mètres. Son dernier surnom, L’Américain aux talents les plus variés, vient du fait qu’il a battu 14 records du monde sur plusieurs distances et qu’il terminait ses courses en… effectuant un saut censé lui faire gagner quelques centièmes de seconde sur le fil.

Melvyn PATTON (États-Unis)

  • Surnoms : La Peau sur les os, Pell Mell

Melvyn Patton, sprinter californien, recordman du monde du 100 yards en 1947, fut surnommé La Peau sur les os en raison d’une relative maigreur (1,85 m, 70 kg) pour un sprinter. Il fut par ailleurs surnommé Pell Mell par son entraîneur de l’université de Californie du Sud, Dean Cromwell.

Marie-José PÉREC (France)

  • Surnoms : Canne à sucre, La Grande, La Gazelle, Greta Garbo

En 1984, pour sa première compétition, des championnats scolaires, Marie-José Pérec est inscrite sur 100 mètres. Son accompagnateur lui demande si elle veut faire du saut en hauteur. «J’en ai jamais fait», rétorque l’enfant prodige. L’éducateur lui fait répéter le geste technique. Elle gagne le concours avec 1,53 m. Un don du ciel et beaucoup de travail. Voilà comment Canne à sucre ou Le Grand Cric-Crac, comme on l’appelait à l’époque en Guadeloupe, est devenue plus tard La Grande, son autre surnom avec La Gazelle. À noter que, lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000 auxquels elle ne participa finalement pas, la presse australienne, qui la harcelait, la surnomma Greta Garbo, pour la phobie des photographes qu’elle partageait avec la diva du cinéma.

Dwight PHILLIPS (États-Unis)

  • Surnom : Spiderman

Dwight Phillips, champion olympique du saut en longueur en 2004, reçut le surnom de Spiderman lors des Championnats du monde de 2003 à Paris. Il participa en effet au concours vêtu d’une combinaison bleu et blanc évoquant le super-héros du cinéma.

Edmund PIATKOWSKI (Pologne)

  • Surnom : L’Ange blanc

Recordman du monde du lancer du disque en 1959, Edmund Piatkowski fut surnommé L’Ange blanc car il se présentait toujours en compétition vêtu d’une tenue immaculée. À noter que ce surnom est lié, pour les Français, à une star du catch de cette époque, Francisco Pino Farina, dit L’Ange blanc.

Gordon PIRIE (Grande-Bretagne)

  • Surnom : L’Homme de la dernière minute

Gordon Pirie, spécialiste du demi-fond, possédait un redoutable finish. Il ne menait jamais en course, et attendait l’ultime ligne droite pour tenter de s’imposer. Il devint donc pour la presse L’Homme de la dernière minute.

Ben PLUCKNETT (États-Unis)

  • Surnom : Le Mastodonte chargé

Ben Plucknett faillit être recordman du monde du lancer du disque en 1981, grâce à un jet à 71,20 m. C’était bien un mastodonte (2,01 m, 145 kg), mais il fut contrôlé positif aux anabolisant et devint… Le Mastodonte chargé, selon la formule employée par l’historien du sport Robert Parienté.

Ronald POGNON (France)

  • Surnom : Caddie caoutchouc

Ronald Pognon, premier Français à courir le 100 mètres en moins de 10 secondes (2005), a été surnommé Caddie caoutchouc par ses camarades lors du stage précédant les Championnats du monde d’Helsinki en 2005. Lors des parties de golf entre athlètes, il s’entendait bien avec tout le monde, et n’était pas du genre à créer des conflits.

Rudolf POVARNITSINE (U.R.S.S.)

  • Surnom : Le Sauteur Miracle

Rudolf Povarnitsine fut surnommé Le Sauteur Miracle car, totalement inconnu, il devint, en 1985, le premier homme à franchir 2,40 m, améliorant, en un seul concours, son record personnel de 14 cm… avant de disparaître de la circulation.

Mike POWELL (États-Unis)

  • Surnom : Mike The Foul (littéralement: Mike le Fautif)

Mike Powell, recordman du monde du saut en longueur (8,95 m, 1991), était surnommé Mike The Foul car il avait du mal à prendre ses marques et mordait plus de sauts qu’il n’en validait.

Maricica PUICA (Roumanie)

  • Surnom : La Rose blonde de Moldavie

Émile PUTTEMANS (Belgique)

  • Surnom : Le Petit Jardinier de Louvain

Originaire de Louvain, Émile Puttemans, spécialiste du demi-fond, fut affectueusement surnommé Le Petit Jardinier de Louvain par ses compatriotes.

Ana Fidelia QUIROT (Cuba)

  • Surnom : La Tormenta del Caribe (La Tempête des Caraïbes)

Ana Fidelia Quirot, championne du monde du 800 mètres en 1995 et 1997, fut surnommée à Cuba La Tormenta del Caribe pour son tempérament combatif. Ainsi, elle avait été gravement brûlée dans un accident domestique en 1993, mais parvint à reprendre la compétition avec succès.

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire