Un jour à Rio : 19 août 2016

Bolt referme son grand livre olympique

Vainqueur du relais 4 fois 100 mètres avec la Jamaïque, Usain Bolt a donc remporté les 100, 200 et 4 fois 100 mètres à Pékin (2008), Londres (2012) et Rio (2016). «Lightning Bolt» devrait continuer de courir encore durant un an, sans doute uniquement sur 100 mètres, mais on ne le reverra plus aux Jeux Olympiques. L’athlétisme, orphelin de sa tête d’affiche, miné par les affaires de dopage, va devoir faire preuve d’imagination pour continuer de passionner le public.

Athlétisme

  • En tête du 50 kilomètres depuis le départ, sous la canicule, le marcheur français Yohann Diniz est victime d’une terrible défaillance et s’écroule sur le bitume brulant à mi-parcours. Il repart, s’écroule de nouveau. Il terminera finalement huitième. Mais ce courage ne relève-t-il pas du déraisonnable? Le Slovaque Matej Toth a mieux géré ses efforts que tous ses rivaux et obtient la médaille d’or.
  • Arrivée serrée dans le 20 kilomètres marche féminin: la Chinoise Liu Hong devance la Mexicaine María Guadalupe González de 2 secondes et une autre Chinoise, Lu Xiuzhi, de 8 secondes.
  • La perchiste grecque Ekateríni Stefanídi franchit 4,85 m, tout comme l’Américaine Sandi Morris. Ekateríni Stefanídi est médaillée d’or au nombre des essais manqués. Elena Isinbaeva aurait-elle pu s’imposer si les athlètes russes n’avaient pas été tous exclus des Jeux? La question restera sans réponse.
  • Performances modestes au lancer du marteau: un jet à 78,68 m à son cinquième essai suffit au Tadjik Dilshod Nazarov pour s’adjuger la médaille d’or.
  • Dans le 5000 mètres, la favorite éthiopienne Almaz Ayana ne parvient pas à résister au train soutenu imposé par ses rivales kenyanes: Vivian Cheruiyot s’impose (14 min 26,17 s, record olympique), devant une autre Kenyane, Hellen Onsando Obiri (14 min 29,77 s) et Almaz Ayana (14 min 33,59 s).
  • Disqualifiées dans un premier temps durant les séries, les Américaines ont été autorisées à recourir. Elles sont donc présentes en finale du relais 4 fois 100 mètres. Motivées, Tianna Bartoletta, Allyson Felix, English Gardner et Tori Bowie remportent la médaille d’or (41,01 s), devant les Jamaïquaines (41,36 s) et les Britanniques (41,77 s).
  • Dans le relais 4 fois 100 mètres masculin, quand Nickel Ashmeade lui transmet le témoin, Usain Bolt est au coude-à-coude avec les concurrents japonais et américain. En une ligne droite, «Lightning Bolt» éclipse tous ses rivaux. La Jamaïque (Asafa Powell, Yohan Blake, Nickel Ashmeade, Usain Bolt) s’impose (37,27 s) donc, devant les surprenants japonais. Usain Bolt réalise donc un «triple triplé» olympique 100-200-4 fois 100 mètres. Le monde de l’athlétisme craint désormais de devenir orphelin de Bolt si celui-ci quitte la scène.

Badminton

  • Carolina Marín (Espagne) bat Pusarla Venkata Sindhu (Inde) en finale (19-21, 21-12, 21-15).
  • En double, les Chinois Fu Haifeng et Zhang Nan s’imposent difficilement face aux Malaisiens Tan Wee Kiong et Goh V Shem (16-21, 21-11, 23-21).

B.M.X.

  • Déjà couronnée à Londres en 2012, Mariana Pajón (Colombie) obtient une nouvelle médaille d’or.
  • Côté masculin, victoire de l’Américain Connor Fields.

Boxe

  • La petite Estelle Mossely entre dans l’histoire: dans la catégorie des poids légers (moins de 60 kg), elle s’impose en finale face à la Chinoise Yin Junhua, et devient la première boxeuse française couronnée championne olympique. Élève ingénieur, Estelle Mossely fait la plus belle des promotions pour la boxe féminine.

Hockey sur gazon

  • La finale féminine, qui oppose la Grande-Bretagne aux Pays-Bas, se termine sur le score de 3-3 après prolongation. C’est donc à l’issue de la séance des tirs au but que les Britanniques obtiennent l’or.

Lutte libre

  • Vladimer Khinchegashvili (Géorgie) obtient la médaille d’or dans la catégorie des moins de 57 kg.
  • Hassan Aliazam Yazdanicharati (Iran) s’impose dans la catégorie des moins de 74 kg.

Natation synchronisée

  • Le ballet voit une nouvelle victoire des Russes.

Pentathlon moderne

  • Chloe Esposito (Australie) s’adjuge la médaille d’or. Deuxième, Élodie Clouvel apporte à la France la première médaille individuelle de son histoire dans cette discipline créée en 1912 par Pierre de Coubertin. Que penserait le baron de ce clin d’œil féminin?

Taekwondo

  • Dans la catégorie des poids moyens (moins de 67 kg), la jeune Française Haby Niaré (23 ans) est défaite de peu en finale par la Japonaise Hyeri Oh.
  • La Côte d’Ivoire n’avait jamais remporté de médaille d’or aux Jeux. À la dernière seconde de la finale qui l’oppose au Britannique Lutalo Muhammad dans la catégorie des poids moyens (moins de 80 kg), Cheick Cissé met fin à cette disette. Il dédie sa victoire au président Alassane Ouattara et devient un héros national.

©Pierre LAGRUE



Laisser un commentaire