La saga des Gyarmati

Une dynastie sportive…

1956GyamartyAppartenir à une dynastie facilite bien les choses dans la vie courante. Le phénomène dynastique a aussi droit de cité aux Jeux Olympiques. Néanmoins, entre génétique et entraînement, il faut aller décrocher sa médaille. Les sagas olympiques familiales sont en fait assez fréquentes. Ainsi des Gyarmati. En effet, Dezsö Gyarmati, champion de water-polo hongrois, remporta 5 médailles aux Jeux Olympiques (or en 1952, 1956 et 1964, argent en 1948, bronze en 1960). Il épousa Eva Székely, une nageuse qui s’adjugea la médaille d’or dans le 200 mètres brasse aux Jeux d’Helsinki en 1952. Leur fille, Andrea Gyarmati, perpétua la tradition sportive familiale: elle décrocha la médaille d’argent dans le 100 mètres dos et la médaille de bronze dans le 100 mètres papillon aux Jeux de Munich en 1972. On cherche des héritiers, paraît-il…

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire