Josef STEINBACH (1879-1937)

Haltérophile autrichien

1906STEINBACHJosef Steinbach ne figure pas au palmarès olympique. Pourtant, il obtint deux médailles aux Jeux. En effet, en 1906 furent organisés à Athènes, contre la volonté de Pierre de Coubertin, des «Jeux Olympiques intercalaires», lesquels réunirent tous les meilleurs sportifs de l’époque. Josef Steinbach remporta la médaille d’or dans l’épreuve de lever à une main et la médaille d’argent dans l’épreuve de lever à deux mains. Lire la suite

Alexandre MASPOLI (1875-1943)

Sculpteur et haltérophile français

1906MASPOLIAlexandre Maspoli est connu pour les monuments aux morts qu’il réalisa, d’autant que le plus célèbre n’est pas dans la facture classique de l’époque, qui voulait qu’on glorifiât le sacrifice des «morts pour la France». En effet, son fameux Monument aux morts d’Arcachon est d’inspiration pacifiste: il est constitué d’une Victoire soutenue par des soldats sans visage, des inscriptions pacifistes le ceinturent, des pleureuses symbolisent la douleur après la perte d’un père, d’un mari ou d’un enfant. Mais on sait moins qu’Alexandre Maspoli fut aussi un haltérophile de talent, et qu’il obtint une médaille de bronze aux Jeux Olympiques, et ce d’autant plus qu’Alexandre Maspoli ne figure pas au palmarès olympique. Lire la suite

Alfred NEULAND (1873-1958)

Haltérophile estonien

1920-NEULANDÊtre le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Alfred Neuland, qui fut, en 1920 aux Jeux d’Anvers, le premier Estonien couronné champion olympique. En effet, Alfred Neuland remporta la médaille d’or (257,5 kg aux 3 mouvements) dans la catégorie des poids légers (moins de 67,5 kg), devant les Belges Louis Williquet et Georges Rooms. L’Estonie, jusque-là sous la tutelle de l’Empire russe, indépendante depuis 1919, participait donc pour la première fois aux Jeux Olympiques en tant que telle, avec une délégation de 14 sportifs. Alfred Neuland, qui avait combattu durant la Première Guerre mondiale et lors de la guerre d’indépendance de l’Estonie, fut encore champion du monde en 1922 et obtint la médaille d’argent (catégories des poids moyens, moins de 75 kg) en 1924 aux Jeux Olympiques de Paris, derrière l’Italien Carlo Galimberti. Alfred Neuland est considéré comme une figure majeure de l’histoire sportive de l’Estonie, et un monument à sa gloire a été érigé en 1995 à Valga, sa ville de naissance.

©Pierre LAGRUE



Launceston ELLIOT (1874-1930)

Haltérophile britannique

1896ELLIOT-OKÊtre le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Launceston Elliot qui fut, en 1896 aux Jeux d’Athènes, le premier Britannique couronné champion olympique. En effet, le 7 avril 1896, Launceston Elliot remporta l’épreuve d’haltérophilie au «travail à un bras», en soulevant 75 kg. Auparavant, il avait été classé deuxième de la compétition au «travail des deux bras», bien qu’il eût soulevé la même charge que le vainqueur, le Danois Viggo Jensen (111,500 kg), sur une décision discutable du jury. Sans doute pour rentabiliser son séjour à Athènes, Launceston Elliot s’aligna dans d’autres disciplines sportives durant ces Jeux, avec des résultats bien médiocres: en athlétisme, élimination dès les séries du 100 mètres; en lutte gréco-romaine, défaite au premier tour face à l’Allemand Carl Schuhmann; en gymnastique, dernier de l’épreuve de monter à la corde lisse. Launceston Elliot participera encore aux Jeux Olympiques à Paris en 1900 (pas en haltérophilie, car ce sport ne figurait pas au programme), où il se classera onzième du concours de lancer du disque.

©Pierre LAGRUE



Viggo JENSEN (1874-1930)

Haltérophile danois

1896JENSEN-OK2Être le premier champion olympique de son pays mérite bien une mention particulière. Rendons donc hommage à Viggo Jensen, qui fut, en 1896 aux Jeux d’Athènes, le premier Danois couronné champion olympique. En effet, le 7 avril 1896, Viggo Jensen remporta l’épreuve d’haltérophilie au «travail des deux bras», en soulevant 111,500 kg. Le Britannique Launceston Elliot souleva la même charge, mais le jury déclara Viggo Jensen vainqueur car il aurait effectué le mouvement avec plus d’aisance qu’Elliot, notamment en conservant les pieds fixes, alors qu’Elliot avait avancé un pied. Malgré les palabres et les protestations britanniques, la «victoire» de Viggo Jensen fut confirmée. Le voyage du Danemark à Athènes étant long, Viggo Jensen s’aligna dans d’autres disciplines durant ces Jeux. Ainsi, il participa aux concours de lancer du disque et du poids, à l’épreuve de montée à la corde lisse, et à deux compétitions de tir. Sans résultat probant.

©Pierre LAGRUE



Pyrros DIMAS (1971- )

Haltérophile grec d’origine albanaise

1996DimasPyrros Dimas fut couronné champion olympique trois fois consécutivement (1992, 1996, 2000). L’exploit est d’importance. En outre, il fut, en 1996, le porte-drapeau de la Grèce lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux d’Atlanta en 1996, ce qui n’a rien d’anodin quand on connaît les tensions séculaires entre Grecs et Albanais. Mais il figure ici au titre de l’olympisme inattendu pour une autre raison. Lire la suite

Tara NOTT (1972- )

Haltérophile américaine

2000NOTTL’haltérophilie intégra le programme féminin en 2000, aux Jeux Olympiques de Sydney. La première épreuve était celle des moins de 48 kg: la gagnante écrirait donc une page d’histoire. Et cette gagnante fut la Bulgare Izabela Dragneva, du moins provisoirement… car elle fut disqualifiée pour dopage. Lire la suite