Le panier le plus controversé de l’histoire du basket-ball

3 secondes qui changent tout pour la guerre froide…

1972Basket2La finale du tournoi de basket-ball des Jeux Olympiques de Munich, en 1972, se termina dans la confusion. Jamais les États-Unis n’avaient été battus aux Jeux. Menés toute la partie par les Soviétiques, les Américains prirent enfin l’avantage à 3 secondes de la fin du match. Le signal annonçant la fin de la rencontre retentit, les Américains, soulagés, s’embrassèrent et le public envahit le terrain. Lire la suite

Pas de 4 fois 400 mètres américain à Munich en 1972

Faute de combattants…

1972RelaisTraditionnellement, les athlètes des États-Unis sont quasi invincibles dans le relais 4 fois 400 mètres masculin. Mais, aux Jeux Olympiques de Munich, en 1972, ils ne furent pas en mesure de présenter une formation. En effet, les deux premiers du 400 mètres, Vincent Matthews et Wayne Collett, adoptèrent une attitude irrévérencieuse sur le podium, en signe de protestation contre la discrimination raciale dont étaient victimes leurs frères de couleur aux États-Unis. Ils furent exclus des Jeux… et les États-Unis ne disposaient plus de quatre relayeurs valides!

©Pierre LAGRUE



Une zone réservée pour les «manifestations» à Sotchi en 2014

La liberté d’expression selon Poutine

2014SOTCHI (2)Lors des Jeux d’hiver de Sotchi, en 2014, Vladimir Poutine, en despote bien éclairé, prit toutes les mesures pour que les manifestations hostiles à son régime soient «encadrées» (on craignait des récriminations contre les lois russes homophobes). Une zone fut même «réservée» pour les manifestations: la place des Cinquante-Ans-de-la-Victoire, à Khosta, en banlieue de Sotchi.

©Pierre LAGRUE



Le ménage selon les nazis en 1936

Barbelés olympiques…

1936GitansÀ l’occasion des Jeux Olympiques de 1936, Berlin devait affirmer sa grandeur colossale. La ville fut toilettée pour les Jeux. Sur ordre de Julius Lippert, commissaire d’État de Berlin, les «éléments défigurant Berlin» furent éliminés. Ces «éléments» étaient les façades négligées, les édifices en ruine, mais aussi les Gitans, parqués par centaines dans un sinistre terrain vague entouré de fils barbelés… Sinistre présage.

©Pierre LAGRUE



Un duel glamour en 2010

La blonde et la brune…

2010blondeLes rivalités exacerbées sont courantes dans le sport et aux Jeux Olympiques. Mais le duel qui opposa les skieuses américaines Lindsey Vonn et Julia Mancuso à l’occasion de la descente des Jeux de Vancouver, en 2010, eut un sel particulier, car les deux jeunes femmes brillaient aussi par leur charme. Lire la suite

Le beau gala de Plushenko en 2004

Pour les enfants de Beslan

2004plushenkoLe Russe Evgueni Plushenko fut champion olympique de patinage artistique à Turin, en 2006. Auparavant, en octobre 2004, il donna un gala à Saint-Pétersbourg. Ce jour-là, il dédia sa prestation aux victimes de l’attentat de l’école de Beslan, en Ossétie du Nord, et donna une partie de la recette du spectacle aux familles des disparus. Un geste qui l’honore.

©Pierre LAGRUE



L’hurluberlu de Munich en 1972

Et vous trouvez ça drôle !

1972hurluLe marathon olympique des Jeux de Munich, en 1972, se déroula le 10 septembre, 5 jours après l’assassinat de 11 otages israéliens par un commando terroriste palestinien. Un homme, dossard numéro 72, pénétra en tête dans le stade olympique et reçut l’ovation du public. Mais ce numéro 72 n’existait pas… Il s’agissait en fait d’un plaisantin de 16 ans, Norbert Südhaus. Cet hurluberlu déclarera qu’il «trouvait l’ambiance un peu triste» et qu’il voulait la réchauffer… L’Américain Frank Shorter, vainqueur du marathon, n’eut de ce fait droit qu’aux timides applaudissements d’un public déconcerté et non pas à l’ovation que son exploit méritait.

©Pierre LAGRUE