1924-Jeux Olympiques d’hiver de Chamonix

1924CHAMONIX

26 mai-7 juin 1921

  • Lors des congrès et conférences olympiques organisés à Lausanne, le comte Justinien Clary et le marquis Melchior de Polignac, représentants français au C.I.O., présentent un projet de jeux Olympiques d’hiver.

 

14 juin 1922

  • Lors du Congrès des Fédérations internationales de sports d’hiver, la tenue en 1924 d’une «Semaine internationale du sport d’hiver à l’occasion des jeux Olympiques de 1924» est acceptée. Chamonix-Mont-Blanc est choisi pour organiser cette «Semaine».

25 janvier 1924

Cérémonie d’ouverture

  • La cérémonie d’ouverture de la «Semaine internationale du sport d’hiver à l’occasion des jeux Olympiques de 1924» se déroule au stade de glace de Chamonix, par un froid glacial. Gaston Vidal, secrétaire d’État à l’Enseignement technique, représente le gouvernement français. Le comte Justinien de Clary est délégué par le C.I.O. Le maire de Chamonix, Jean Levaire, se trouve dans la tribune. Les concurrents défilent, suivi par un cortège hétéroclite (guides de haute montagne, sapeurs-pompiers, hôteliers, anciens combattants, enfants des écoles…) au son de la fanfare des chasseurs alpins. L’adjudant Mandrillon, chasseur alpin et porte-drapeau de la délégation française, prononce le serment des athlètes.

26 janvier 1924

Patinage de vitesse

  • Le premier «champion olympique d’hiver» est l’Américain Charles Jewtraw, vainqueur du 500 mètres devant deux Norvégiens et un Finlandais.
  • Le Finlandais Clas Thunberg, véritable vedette de la discipline, remporte le 5000 mètres, loin devant son compatriote Julius Skutnabb, relégué à près de 10 secondes.

27 janvier 1924

Patinage de vitesse

  • Le Finlandais Clas Thunberg s’adjuge le 1500 mètres, mais il doit se contenter de la médaille d’argent dans le 10000 mètres, son compatriote Julius Skutnabb le devançant de 3 secondes. Clas Thunberg obtient bien sûr la médaille d’or dans le combiné.

29 janvier 1924

Patinage artistique

  • L’Autrichienne Herma Szabó-Planck remporte, à l’unanimité du jury, la compétition féminine. La toute jeune Norvégienne Sonja Henie (11 ans) prend la septième place.

30 janvier 1924

Patinage artistique

  • Le Suédois Gillis Grafström est champion olympique de patinage, malgré une chute dans les figures libres où l’Autrichien Willy Böckl (deuxième) semblait avoir pris l’avantage.

Ski de fond

  • Le Norvégien Thorleif Haug (29 ans) gagne le 50 kilomètres, devant trois compatriotes.

31 janvier 1924

Patinage artistique

  • Les programmes exécutés par les neuf couples inscrits sont de grande qualité. Le choix du jury se porte sur les Autrichiens Helene Engelmann et Alfred Berger, devant les favoris norvégiens Ludowika Jakobsson et Walter Jakobsson. Les Français Andrée Joly et Pierre Brunet se classent troisièmes.

2 février 1924

Ski de fond

  • Le Norvégien Thorleif Haug remporte le 18 kilomètres devant un autre Norvégien, Johan Gröttumsbråten, à 1 min 20 s. Le Finlandais Tapani Niku, pourtant favori, n’est que troisième.

3 février 1924

Bobsleigh

  • Pour la compétition de bobsleigh à quatre, les concurrents s’élancent du haut de la piste de l’aiguille du Midi, pour une descente rapide et difficile avec des virages en lacets. Dès la première manche, trois équipages abandonnent. Les Suisses s’imposent avec une nette avance sur les Britanniques et les Belges.

Hockey sur glace

  • Le match Canada-États-Unis est la rencontre décisive du tournoi de hockey sur glace, qui a commencé le 28 janvier. Devant un public nombreux et enthousiaste, le Canada propose un magnifique spectacle et bat les États-Unis (6 buts à 1). Le Canada a écrasé la compétition, marquant 132 buts et n’en concédant que 3 en six matchs.

4 février 1924

Combiné nordique

  • Le Norvégien Thorleif Haug obtient la médaille d’or en combiné nordique (fond et saut), devant trois autres Norvégiens.

Saut à skis

  • Le Norvégien Jacob Tullin Thams remporte le concours de saut spécial, devant son compatriote Narve Bonna. Thorleif Haug est «provisoirement» troisième, car l’Américain Anders Haugen est classé quatrième en raison d’une erreur de notation; ce dernier recevra sa médaille de bronze un demi-siècle plus tard!

©Pierre LAGRUE

Laisser un commentaire